Kouaoua : après la mine, le tourisme ?

tourisme kouaoua
Baie de Kouaoua, minéralier, février 2020
©Nicolas Fasquel / NC la 1ere
Lancer le tourisme à Kouaoua pour en faire une alternative économique à l'activité minière : l’idée germe chez plusieurs habitants de la commune. Les partenaires institutionnels les soutiennent dans leurs démarches. 
A Kouaoua, les structures touristiques sont encore très rares. D’où la nécessité de développer des projets d’accueil chez l’habitant, des tables d’hôtes notamment.
Cet objectif est d’autant plus nécessaire que la vie économique de la commune repose essentiellement sur la mine. Pour Hélène Lewène, l’une des initiatrices du projet, il s’agit de « redonner une autre image de la commune de Kouaoua » et d’« offrir une alternative à la mine ».
 
Kouaoua, rivière, février 2020
©Nicolas Fasquel / NC la 1ere

Partenaires 

Plusieurs acteurs de la commune sont déjà dans cette dynamique. Ils se sont retrouvés ce mardi à Kouaoua, lors d’une rencontre organisée au complexe administratif de la commune avec des partenaires tels que la CCI, la direction du développement économique de la province Nord et l'Adie (association pour le droit à l'initiative économique). Une occasion d'informer sur la création d'entreprises, sur les aides qui existent et sur le montage des dossiers.
 
Kouaoua, serpentine (pas brûlée), février 2020
©Nicolas Fasquel / NC la 1ere

Développer la dynamique

Pour cette rencontre, six porteurs de projets étaient présents. Ils répondaient ainsi à l'initiative lancée par deux femmes de la comune, Hélène Léwène et Sabrina Couiemoin. Un duo qui espère voir la dynamique touristique prendre de l'ampleur. 
« Les personnes présentes ont déjà un projet touristique d'accueil en tribu ou de tâble d'hôte », et les deux femmes espèrent bien parvenir à identifier d'autres porteurs de projets touristiques dans la commune. 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live