nouvelle calédonie
info locale

Municipales : retrouvez le débat en radio à l'Île des pins

élections ile des pins
île des pins
Depuis la baie de Kuto, Steeven Gnipate a reçu 3 têtes de listes, 1 colistier, le 5ème ayant décliné l'invitation. Les thèmes principaux qui préoccupent l'île ont été abordés : l'approvisionnement en eau, les incendies, le tourisme, la protection de l'environnement et la jeunesse.
Commune appartenant au district coutumier Djubéa Kaponé, marquée par le décès du maire sortant Hilarion Vendegou (maire de 1989 à 2014 et de 2015 à 2020), l'île des pins, ou Kwenyii en langue, compte 2037 habitants qui se répartissent en 8 tribus. Presque 2000 électeurs seront amenés à s'exprimer, 19 sièges sont à pourvoir, 5 listes les briguent.

Les têtes de liste :
 
Christophe VAKIÉ, Rassemblement-LR "Kunié debout !"
Régis VENDEGOU, FLNKS
Yannick VAKIÉ, “Sur les traces de l’excellence”
Arnold APIKAOUA, UC-FLNKS
Mickaël LEME, Calédonie ensemble


CLIQUEZ POUR ÉCOUTER LE PODCAST : DÉBAT MUNICIPALES 2020 ÎLE DES PINS


Sur le plateau radio de Steeven Gnipate,  Charles Vakié, porte-parole de "Kunié debout !" remplace Christophe Vakié et l'UC-FNLKS n'est pas représenté.

Mickaël Leme se présente comme un homme d'expérience, il a assuré 3 mandatures et dit avoir "beaucoup appris aux côtés d'Hilarion Vendegou". Il exprime notamment continuer le travail qui a déjà été engagé sur les infrastructures.
Yannick Vakié est le leader de "Sur les traces" une liste sans étiquette qui veut travailler avec la jeunesse et fédérer les associations qui ont un rôle important au niveau de la commune. En tant que responsable des pompiers, il est particulièrement sensible aux problèmes dus aux multiples incendies et au ravitaillement en eau.
Charles Vakié représente une liste qui s'inscrit dans la continuité d'Hilarion Vendegou mais avec 12 nouveaux colistiers sur 19.
Enfin Régis Vendegou annonce suivre la "traditionnelle lignée du FNLKS" qui s'intéresse, dit-il, aux "réels besoins de la population et au tremplin qu'est la jeunesse pour le développement de la commune".
 

Quatre sujets d'importance pour l'Île des pins : le tourisme, la jeunesse, les incendies et l'eau


8 sources d'eau alimentent l'Île des pins, or deux d'entre-elles sont polluées en nickel, 20000 litres sont donc nécessaires presque tous les mois pour approvisionner hôtels et particuliers.
Une vraie politique concernant la réhabilitation des réseaux devenus trop vieux, une meilleure répartition de l'eau sur l'île ou encore une éducation à l'utilisation de l'eau (beaucoup d'habitants stockent l'eau par peur d'en manquer), des désalinisateurs pour équiper les hôtels sont autant de pistes et de solutions explorées par les différents candidats à la mairie.
Parmi les chiffres évoqués, on notera que 235300 litres d'eau ont été nécessaires en 2019 et qu'un quart du budjet global d'1 milliard de l'île des pins est utilisé à la réhabilitation des infrastructures : réseau d'eau, routes,etc
île des pins kuto-kanumera

Concernant les incendies, les têtes de listes ont évoqué l'éradication des pinus : 2000 ha sur le plateau. Ces conifères favorisent les incendies, mais aussi l'écobuage mal réalisé ou incontrôlé. Donc plusieurs d'entre-eux proposent la création d'un centre de secours et d'intervention communal et un plan d'aménagement du territoire de l'île.
ile des pins coucher de soleil

Développer les activités sportives, mettre en place des chantiers d'insertion ou encore pousser la jeunesse et la soutenir dans la création d'entreprise sont les actions préconisées pour permettre à la jeunesse de l'ïle des pins de sortir entre autres de la dépendance à la drogue ou du désoeuvrement.
ile des pins pirogues

Enfin le sujet du tourisme lié à la protection de l'environnement a mis en lumière le problème des bateaux de croisière qui polluent la baie de Kuto. Certains proposent de revenir à un tourisme d'affaire et de luxe qui aurait moins d'impact sur l'île.