Apprendre à «savoir quoi faire»

sécurité nouméa
Gestes qui sauvent Maison des artisans 2 septembre 2017
Cette journée se voulait citoyenne et interactive. ©NC 1ère / Maurice Carawiane
Maîtriser certains gestes simples, mais de nature à sauver une vie, ça peut s'intégrer en peu de temps. Une journée d’initiation, de démonstration et de formation a été proposée par la sécurité civile et plusieurs associations de secourisme ce samedi, à la Maison des artisans.
C’est une première en Nouvelle-Calédonie. Toute la journée de samedi, à Nouméa, la sécurité civile proposait au public des formations à grande échelle à la Maison des artisans. La Croix-rouge, la Protection civile et la Croix-blanche étaient associées à cette initiative qui consistait à transmettre les gestes de premiers secours.

Formation gestes qui sauvent premiers secours Maison des artisans Nouville 2 septembre 2017
Rien que ce matin, 45 personnes sont venues se former. ©NC 1ère / Jeannette Peteisi

Deux heures et un diplôme

Ne serait-ce que savoir donner l’alerte de façon précise et renseignée, mettre une victime en position latérale de sécurité, utiliser un défibrillateur. Et puis réagir de façon pertinente face à une hémorragie, à une victime inconsciente mais qui respire toujours, à un arrêt cardiaque… Deux heures de cours étaient dispensées, avec un diplôme remis à l’issue de la séance. Rien que le matin, 45 personnes sont venues se former. Ecouter leurs motivations recueillies par Jeannette Peteisi.

Post attentats

Cette journée inédite fait suite aux récents attentats en Métropole, qui ont mis en évidence le faible ratio de secouristes par nombre d’habitants. Elle prend aussi une dimension particulière en Nouvelle-Calédonie, dans le contexte des fréquents accidents de la circulation. 
Un sujet à retrouver au journal télévisé, à travers le reportage effectué par Nathalie Cognard et Carawiane Carawiane.