nouvelle calédonie
info locale

«Fridays for future» : le mouvement mondial a été marqué à Nouméa

climat nouméa
Mobilisation pour le climat, «fridays for future» : des enfants devant le siège du gouvernement calédonien, le 20 septembre 2019.
Des enfants devant le siège du gouvernement calédonien, le 20 septembre. ©Alix Madec / NC la 1ere
La mobilisation planétaire pour réagir au réchauffement climatique est passée ce vendredi par la Nouvelle-Calédonie. Les représentants des quelque 200 manifestants, petits et grands, réunis à Nouméa ont échangé avec le gouvernement. Une conférence est annoncée pour la fin d'année.
Code vestimentaire : bleu et vert. Environ 200 personnes se sont mises aux couleurs de la planète, ce vendredi, en baie de la Moselle. La mobilisation en faveur du climat et de la biodiversité aura duré quelque six heures. Avec force pancartes aussi bien brandies par de très jeunes enfants que des écoliers, des collégiens, des lycéens et des adultes, parents ou représentants d’associations environnementales. 
 
Mobilisation pour le climat, «fridays for future», Moselle, 20 septembre 2019.
©Alix Madec / NC la 1ere
 

Alerter sur l'urgence climatique

Leur mission : alerter les autorités sur l'état d'urgence climatique. Et réclamer des mesures concrètes pour y répondre. Les membres du collectif Allons + loin, à l'origine du rendez-vous, ont été reçus par plusieurs membres du gouvernement.

Le reportage radio d’Alix Madec :

A la mobilisation nouméenne pour le climat

 

Tables rondes

Une conférence a été annoncée pour la fin d’année avec des tables rondes thématiques, afin de réaliser des actions ciblées. «Bien sûr que la Nouvelle-Calédonie ne pourra pas gérer le réchauffement climatique mondial à elle toute seule. Par contre, elle peut faire des choses», a réagi le président de l'exécutif après la rencontre. 
Thierry Santa au micro d’Alix Madec :

Mobilisation pour le climat, Thierry Santa

 
Mobilisation pour le climat, «fridays for future», Thierry Santa et Philippe Germain plantent un arbre, 20 septembre 2019.
Plantation symbolique d'un arbre avec des membres du gouvernement. ©Alix Madec / NC la 1ere
 

«Continuer nos petites actions»

En attendant, «on va continuer nos petites actions un peu partout, et s'engager dans notre cahier citoyen : à tendre vers le zéro déchet, vers une alimentation qui consomme moins de viande, à acheter en vrac...», réagit Lou Halfon, pour le collectif Allons + loin. «Si tout le monde change un peu , on changera tout !»
Lou Halfon au micro d'Alix Madec :

Mobilisation pour le climat, Lou Halfon

 

Australie et Vanuatu

Cette mobilisation, moins suivie qu'en mars, s’inscrit de nouveau dans le sillage de «Fridays for future», l'initiative lancée par la jeune Suédoise Greta Thunberg. Un vendredi de grève pour le climat qui s’annonçait marqué à travers le monde entier, et qui aura donc commencé dans le Pacifique. En Calédonie et au Vanuatu, mais aussi plus massivement, dans différentes villes australiennes.
 
Mobilisation pour le climat, «fridays for future», Vanuatu, 20 septembre 2019.
Manifestation pour la justice climatique ce vendredi à Port-Vila. ©Green wave Vanuatu
 

Plus de cinq mille rendez-vous

Sur toute la planète, plus de cinq mille événements étaient prévus, avec en point d'orgue une manifestation monstre à New York où étaient attendus plus d’un million d'élèves et étudiants.

Le reportage à Nouméa de Natacha Cognard et Michel Bouilliez :
©nouvellecaledonie
 
Publicité