publicité

Le nickel au plus bas depuis un an, inquiétude pour les producteurs

Les prix des métaux de base échangés sur le London Metal Exchange (LME) ont reculé sur la semaine, poussant le nickel à son cours le plus bas en un an, entre tensions commerciales, hausse des stocks en Asie et force accrue du dollar.
 

Trader du London Metal Exchange pendant la cotation du nickel © Alain Jeannin
© Alain Jeannin Trader du London Metal Exchange pendant la cotation du nickel
  • Par Alain Jeannin
  • Publié le
Le goût pour le risque des investisseurs a été diminué par la possibilité d'une nouvelle montée des tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis. Cependant, les analystes de la banque néo-zélandaise ANZ ont estimé que "la demande en métaux et en nickel devrait rester robuste à moyen terme." En attendant, les cours du nickel sont sur une pente glissante, cédant régulièrement du terrain, semaine après semaine.

La vigueur du dollar a encore pesé sur les métaux, dont le prix est fixé en billet vert, le pouvoir d'achat des investisseurs utilisant d'autres devises diminuant. Les tensions commerciales pourraient commencer à affecter l'activité industrielle en Chine, alors "la baisse de l'activité chinoise devrait empêcher les matières premières industrielles de se ressaisir avant la fin de l'année", ont poursuivi les analystes. Et la Chine est le principal importateur de minerai et de ferronickel calédonien...

Le cours rechute. C’est difficile, c’est négatif pour tous les producteurs mais surtout pour ceux, comme la Nouvelle-Calédonie, qui dépendent beaucoup du nickel et de la demande chinoise pour leur économie.

Robin Bahr directeur des analyses métaux SG Londres

Le nickel perd de son brillant 

Le nickel est passé dans le rouge sur l'année, alors qu'il avait jusqu'à présent résisté au pessimisme du marché des métaux de base. Le prix du nickel a touché vendredi 12.225 dollars la tonne, à son plus bas depuis neuf mois, avant de très légèrement rebondir. Outre les causes de baisse communes aux métaux de base, "les réserves de minerai de nickel et d'acier inoxydable de la Chine ont fortement augmenté" selon des informations du négociant londonien Marex Spectron. Enfin, la direction de l’usine de ferronickel Falcondo en République Dominicaine a annoncé l’augmentation prochaine de sa production minière, malgré l’opposition d’écologistes locaux.
 

Mais il garde des atouts

Cependant, les stocks mondiaux de métal raffiné détenus dans les entrepôts mondiaux concurrents du LME ont encore reculé. Par ailleurs, l'offre pourrait être perturbée par des mesures anti-pollution qui ont été appliquées cette semaine aux Philippines, et qui pourraient limiter l'offre minière du pays. A plus long terme, "la demande en nickel devrait être dopée par la croissance du secteur des véhicules automobiles" dont les batteries sont très demandeuses en nickel, ont souligné les analystes de Morgan Stanley. Terminons pas cette note optimiste, faute de mieux...

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play