publicité

Deux ans et demi de prison pour avoir volontairement renversé un gendarme

L'homme qui a percuté un gendarme ce week-end, lors d’une tentative d'interception à Païta, a été condamné à deux ans et demi de prison, avec maintien en détention au Camp-Est. Il était jugé ce mardi en comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Nouméa.

© NC 1ère
© NC 1ère
  • Martine Nollet (F.T.)
  • Publié le , mis à jour le
C'était dans la nuit de samedi à dimanche. Un trentenaire, originaire de Thio, circulait à bord d’une Mitsubishi Sportero volée à Dumbéa quelques jours plus tôt par ses cousins, mineurs. Lui-même est détenteur du permis et ne se trouvait pas en état d’ivresse. Il conduisait pourtant dangereusement.

Herse

Vers 2h20, il est pris en chasse par les forces de l’ordre à Dumbéa. Après plusieurs refus d’obtempérer, il finit par forcer le barrage mis en place par la gendarmerie à hauteur d’un rond-point de Païta. Alors qu’un des militaires met en place une herse, le conducteur fonce sur lui avec le véhicule.

Une victime fortement choquée

Ce matin au tribunal, ce récidiviste en matière de délit routier s’est excusé auprès de la victime, qui assistait à l'audience. Blessé aux jambes et à la mâchoire, fortement choqué, le gendarme l'a dit: il a bien cru sa dernière heure arrivée.

Préjudice moral

Le procureur a requis contre le prévenu quatre ans de prison avec maintien en détention. Le verdict a été un peu moins lourd. L’homme devra aussi payer au gendarme 200 000 F de préjudice moral et 60 000 F en compensation d'un I-phone détruit dans la collision.

Sur le même thème

  • justice

    Huit mois avec sursis requis contre Paul Néaoutyine pour favoritisme

    Le président de la province Nord comparaissait ce matin devant le tribunal correctionnel de Nouméa pour délit de favoritisme, en compagnie de trois autres prévenus. Il lui est reproché de ne pas avoir lancé d’appel d’offres dans un marché de transport d’enfants handicapés. Délibéré le 29 octobre. 

  • justice

    L’affaire des taxi-boats sera jugée en décembre

    L’exploitant de l’île aux Canards et le pilote d’un des deux navires comparaîtront le 17 décembre en correctionnelle pour homicides et blessures involontaires. Dans la nuit du 7 au 8 avril 2017, la collision de deux navettes entre l’îlot et l’anse Vata avait fait trois morts. 

  • justice

    Un logo calédonien pour la cour d'appel de Nouméa

    A l'instar de Rennes ou Bordeaux, la cour d'appel de Nouméa adoptera un logo particulier aux côtés de Marianne, le symbole de la République. Le projet a été confié à des élèves du lycée Jules Garnier. Projet réalisé sous forme de concours dont le lauréat était désigné la semaine dernière.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play