publicité

Inculpations et détention provisoire après les troubles de Païta

  • Par Françoise Tromeur
  • Publié le
L'auteur présumé des tirs contre les gendarmes le 5 novembre, à la sortie du village de Païta, devra répondre devant la justice de tentative de meurtre sur personne dépositaire de l'autorité publique. Ce qui est passible de la réclusion à perpétuité. Agé de dix-huit ans, il a été placé en détention provisoire.
 

Autres chefs d'accusation

Ce vendredi, le jeune adulte a aussi été mis en examen pour les mêmes chefs d'accusation que les quatre autres personnes déférées dans ce dossier: entrave à la circulation, violences sur agents, dégradations par moyens dangereux, violences avec arme ayant entraîné une ITT inférieure à huit jours, et dégradations graves de biens publics et privés. Ces autres protagonistes, qui se trouvent désormais sous contrôle judiciaire, encourent dix ans de prison.
 

Lendemain de référendum

L'affaire remonte à la soirée, puis la nuit, très agitées au lendemain du référendum dans le carrefour entre la route territoriale et la route du littoral. «Les intéressés n'ont reconnu qu'une partie des faits, a signalé le procureur de la République vendredi en fin de journée. Ils étaient pour la plupart inconnus de la justice. L'action des coutumiers est à saluer, a-t-il ajouté. Leur intervention a été clairement positive pour ramener le calme.»

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play