Rentrée, coutumiers, câble sous-marin et prix : l’actu à la 1 du vendredi 24 avril 2020

l'actu du matin
Actu à la 1 du 24 avril 2020
©Albert Sio, NC la 1ere, OPT et UFC-Que choisir
L'essentiel de l'actualité en Nouvelle-Calédonie ce matin avec la rentrée scolaire à Lifou, le rôle pris par les autorités coutumières dans la crise du Covid-19, un marché de presque 4,5 milliards pour le second câble sous-marin ou une hausse des prix soulignée par l'UFC.

La rentrée à Lifou

Il y a un mois jour pour jour, le 24 mars, la Calédonie entrait en confinement général. Une parenthèse exceptionnelle qui allait durer jusqu’à dimanche dernier. Depuis lundi, place au déconfinement, et ça passe par le retour en classe. Hier, les écoles publiques de Lifou ont à leur tour accueilli les élèves d’un premier groupe. Mais certaines classes sont restées vides. A Maré et Ouvéa, la rentrée se fera à partir de lundi.  

Premier bilan dans le Sud

Elle se termine aujourd’hui pour une partie des élèves scolarisés en province Sud. La semaine prochaine, ce premier groupe sera relayé par l’autre moitié des classes. Mais dès à présent, le gouvernement se dit satisfait des conditions sanitaires du retour.
Ses représentants évoquaient hier un taux de présence de 60% en moyenne dans le primaire public, où seule l’école de Sarraméa est restée fermée. 50% dans le primaire privé, 80% dans le secondaire public et un peu plus de 60% dans le secondaire privé.  

Pas de nouveau cas

Hier, 180 tests de dépistage au Covid-19, aucun positif. Le compteur du nombre de cas en Nouvelle-Calédonie est bloqué à dix-huit. Soit une personne toujours hospitalisée au Médipôle et dix-sept guéris.
 

Les rapatriements suspendus

Hier, il était annoncé le nombre de 818 personnes en quatorzaine à l’hôtel. La capacité maximale est désormais arrêtée à 600. Les rapatriements de Calédoniens bloqués à l’extérieur sont suspendus tant que le seuil n'est pas atteint. 
 

Polémique à l’échelle institutionnelle

La polémique qui a continué hier concerne, elle, l’accueil de militaires en provenance de Métropole, en relève ou en renfort. Les voix divergentes qui s’expriment à ce sujet laissent apparaître un certain manque de concertation. Hier, les membres indépendantistes du gouvernement, dont son vice-président, ont exprimé leur opposition à l’arrivée d’un contingent dimanche.  

«Aucun vol militaire»

«Cette information est inexacte et aucun vol militaire n’a été confirmé comme devant arriver ces jours-ci sur le territoire», a réagi le haut-commissaire dans la soirée. Laurent Prévost répète que, de toute façon, «ces arrivées se feraient dans le strict respect des mesures arrêtées pour l’ensemble des nouveaux arrivants». Le porte-parole du gouvernement a évoqué le sujet, et la présidente de la province Sud a renchéri.
 

Les coutumiers impliqués

Le sénat coutumier s’est fait entendre dans la polémique et c’est une tendance forte depuis le début de la crise coronavirus : la prise de positions très marquées des autorités coutumières, et même la prise de décisions. D’abord à propos des touchers de paquebots aux îles, dès février. Et ces derniers jours encore, les coutumiers ont fixé les dates pour une reprise des vols Aircal et du transport maritime de passagers. Alors qu’elles n’ont pas de pouvoir politique décisionnel.
 

Assemblée des îles

L’assemblée de la province îles réunie aujourd’hui, à Lifou. En tête des quinze dossiers à l’ordre du jour, le dispositif d’aide d’urgence aux entreprises loyaltiennes touchées par la crise sanitaire.
 

Une émission dédiée 

Economie, rentrée… Les sujets liés à la crise sanitaire ont été passés en revue hier soir lors d’une émission télé spéciale sur NC la 1ere : «Covid-19, comment sortir de la crise ?»
A retrouver sur notre site
 

Rentré des Salomon… en voilier

Un résident calédonien qui était bloqué aux Îles Salomon est revenu à Nouméa par ses propres moyens : il est arrivé sur son voilier, mercredi en fin de journée. Une navigation d’une dizaine de jours, après des semaines de confinement à bord. Et ce n’est pas tout à fait fini. Récit ici : 

«Croisière» de rapatriement !

Des Wallisiens et Futuniens coincés en Calédonie vont eux aussi rentrer par voie de mer : ils seront transportés au «fenua» par le Lapérouse. Un bateau de croisière de luxe qui doit effectuer deux rotations. Et c’est à bord que ces quelque 300 personnes feront leur quatorzaine.  

EPLP évoque l’effet du confinement Baie-des-Citrons

Sur le littoral de Nouméa, Ensemble pour la planète et l’Association des résidents de la Baie-des-Citrons partagent un constat : le confinement a profité à la «Bédé». D’après les observations et prélèvements effectués jeudi dernier, «les eaux de baignade sont d’excellente qualité». Ce qui est mis en balance avec la fermeture des établissements recevant du public.
 

Internet: le second câble sous-marin confié à ASN

Une fois sortis de l’actualité «Covid-19», cette annonce importante de l’OPT. Son conseil d’administration a attribué, «à l’unanimité», le marché pour fournir et poser le second câble sous-marin dont on parle tant. Celui qui doit sécuriser l’internet calédonien.
L’option retenue est celle d’un raccordement vers Fidji, avec au passage le bouclage du Sud de la Grande terre, l’île des Pins et les Loyauté. Un marché de 4,47 milliards CFP, sur cinq ans, attribué à la société Alcatel submarine networks. 

Après le contrôle des marges, la hausse des prix

Le «panier calédonien» a augmenté de 4,9% entre septembre 2019, quand les prix et marges étaient encore encadrés, et avril 2020. C’est la conclusion de l’UFC-Que choisir concernant 106 produits de grande consommation. La hausse varie selon le magasin de +1,5 % à +9,4 %. Et 55% des prix relevés auraient augmenté.
«La raison peut être multiple et ne pas se limiter à une augmentation des marges, admet l’association. Il n’est pas non plus possible de connaître l’impact du confinement. Mais le constat est là.»