publicité

La sécurité, une priorité pour la Ville de Nouméa

La sécurité figure en tête de liste du budget 2018 à Nouméa. La ville compte bien poursuivre ses efforts en matière de lutte contre la délinquance notamment. La mairie entend, pour cela, renforcer les projets et investissements réalisés ces dernières années au sein de la police municipale.

© NC1ERE
© NC1ERE
  • Malia Noukouan (S.R)
  • Publié le
41502 c’est le nombre d’interventions effectuées par la police municipale de Nouméa en 2017, soit une hausse de 7,2% par rapport à 2016, avec un pic enregistré en fin de semaine, entre le jeudi et le samedi. Les interpellations en flagrant délit de vols et de cambriolages augmentent de 24% . Même chose pour les interpellations en ivresse publique et manifeste. Des chiffres dévoilés par la maire de Nouméa Sonia Lagarde, dont le travail a été salué par plusieurs élus hier soir au cours du débat d'orientation budgétaire.

« Les efforts doivent être communs et les querelles politiciennes doivent être mises de côté pour le bien général »


Des élus convaincus que les moyens doivent être renforcés, à l’instar de Philippe Blaise, sans étiquette, ou de Jean-Claude Briault des Républicains. Tous regrettent toutefois que certaines propositions, en matière de lutte contre la délinquance, n’aient pas été entendues par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. Ils jugent « que les efforts doivent être communs et que les querelles politiciennes doivent être mises de côté pour le bien général ».

« Une ville sécurisante »

Afin de renforcer sa présence et sa capacité d'intervention sur la voie publique, la police municipale de Nouméa sera dotée de tasers d’ici peu et de 3 véhicules neufs. Elle sera renforcée par une brigade canine composée de deux conducteurs cynophiles et de deux chiens de défense et d'intervention. Cette unité permettra, selon la mairie, « d'apporter une présence régulière sur la voie publique, notamment sur les plages horaires les plus sensibles ». La ville installera également 5 à 6 nouvelles caméras de vidéo-protection dans des zones dites sensibles, contre 78 actuellement. Le dispositif de lutte contre la délinquance de proximité « participation citoyenne », expérimenté fin 2017, sera aussi étendu à d'autres zones prioritaires de Nouméa. Enfin, l’éclairage public sera renforcé pour réduire les zones d’ombres, un programme évalué à 387 millions d'investissement.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play