nouvelle calédonie
info locale

Le seizième gouvernement de Nouvelle-Calédonie livre sa feuille de route

gouvernement de nouvelle-calédonie
Déclaration de politique générale, Thierry Santa, 22 août 2019
Thierry Santa, encadré par Gilbert Tyuienon et Yoann Lecourieux. ©NC la 1ere
Thierry Santa a prononcé ce jeudi devant les élus du Congrès la déclaration de politique générale du gouvernement qu'il préside. Un discours nettement axé sur la jeunesse et la relance de l’économie, mais aussi l’environnement, la sécurité ou la santé. 
Une heure de déclarations d’intention liées à l’économie, l’éducation, l’environnement, les comptes sociaux... Et au centre de la feuille de route dressée par Thierry Santa pour les cinq prochaines années, ce matin devant le Congrès, l’avenir de la jeunesse. Cette déclaration de politique générale a été prononcée au nom du seizième gouvernement collégial, qu'il préside depuis environ un mois. Avec l'annonce de lois, délibérations, plans, études et autres consultations pour mettre tout cela en pratique. 

Le reportage de Bernard Lassauce et José Solia : 
©nouvellecaledonie

Discours complet à feuilleter ci-dessous :

Déclaration politique générale du 16e gouvernement de NC. Thierry Santa by Françoise Tromeur on Scribd

 

Le contexte des référendums

L'élu Avenir en confiance a d'abord posé les choses : «Personnellement, je souhaite ardemment que la Nouvelle-Calédonie reste au sein de la République française et continue de bénéficier de son accompagnement et de sa protection», a formulé Thierry Santa. «Je respecte néanmoins la conviction de mes collègues, selon laquelle l'avenir de la Nouvelle-Calédonie peut se construire dans l'indépendance. Malgré ces convictions divergentes, au sein du gouvernement, nous devrons continuer à travailler ensemble, autant que les Calédoniens devront continuer à vivre ensemble quelle que soit l'issue de ces consultations.»
 

Avenir de la jeunesse

Des Calédoniens «fiers de nos valeurs républicaines, océaniennes et chrétiennes». Suite de cette feuille de route, le nouvel exécutif présente l'avenir de la jeunesse comme une «grande cause territoriale».  
 

Personnellement, je souhaite ardemment que la Nouvelle-Calédonie reste au sein de la République française. […] Je respecte néanmoins la conviction de mes collègues, selon laquelle l'avenir de la Nouvelle-Calédonie peut se construire dans l'indépendance.
- Thiery Santa

 

Développement durable

Thierry Santa a placé la préservation de l'environnement tôt dans cette déclaration. Il a été question de «mettre en œuvre une véritable politique environnementale» autour de sujets aussi divers que la ressource en eau, les produits phytosanitaires, la sécurité alimentaire, la pêche, la lutte contre les feux, les espèces envahissantes et notamment le cerf… On relèvera que des états généraux seront dédiés à la réduction des déchets. Autre annonce, par exemple, une campagne de stérilisation et d’identification des animaux errants.
 
Discours politique générale Santa Congrès
©Nicolas Fasquel
 

Rapprocher les compagnies aériennes

Côté transports et tourisme, «le gouvernement s’engage à faire évoluer le secteur du transport aérien qui devra s’opérer par un rapprochement des compagnies aériennes du pays. Cela permettra au secteur de se développer dans un souci de rationalisation des coûts, et avec un objectif de diminution significative des tarifs». Avis aux Loyaltiens : «la Nouvelle-Calédonie […] devra aussi garantir la fiabilité de la desserte des îles». Les usagers des bus seront intéressés par des mesures annoncées un peu plus loin : «la construction d'une véritable gare routière à Nouméa» et de gares secondaires dans certaines communes. 
 

Culture

La préservation de la culture kanak et plus largement océanienne tout en l’inscrivant dans la diversité calédonienne, voilà qui a été évoqué à plusieurs reprises. Un symposium sur la typologie de l’habitat océanien est annoncé. Ou encore l’importance d’accorder une place à part entière à la coutume, y compris dans la lutte contre la délinquance.
 

Condition féminine

Concernant la condition féminine, «tous les secteurs du gouvernement seront attachés à collaborer pour mettre en œuvre des actions transversale permettant d'assurer une réelle participation des femmes dans le développement de la Nouvelle-Calédonie». Un vaste chantier qui passe par l’égalité professionnelle à travers un texte annoncé dans de brefs délais, l’émancipation et l’autonomie.
 
Discours politique générale Santa Congrès
©Nicolas Fasquel
 

«Taxe comportementale sucre» 

Accent mis sur la santé, avec des annonces de toutes sortes. Notamment la mise en place d’une taxe comportementale sucre jugée «incontournable». Egalement un «programme des mille premier jours» dédié à la parentalité et au développement des tout-petits. Thierry Santa a aussi insisté sur l’importance d’une production agricole locale de qualité, en misant sur les cultures biologiques, traditionnelles et de saison. Et sur l’enjeu de la transformation de ces produits calédoniens.
 

Education et formation

Pour que l’école calédonienne soit celle «de la réussite et du mérite», le gouvernement Santa se donne comme priorité la lutte contre l’illettrisme et l’innumérisme, avec un programme territorial dédié. Evoquant la réforme du primaire, dont il a fait lui-même annuler la première mouture (de Calédonie ensemble), le nouveau président de l’exécutif s’est arrêté entre autres sur les rythmes scolaires, la lutte contre l’absentéisme et le décrochage scolaire, un meilleur accueil pour les élèves en situation de handicap... 
Un parcours citoyen calédonien a été brossé, avec un dispositif de remédiation jusqu’à 21 ans. Une formation professionnelle étoffée et axée sur le développement durable. Thierry Santa a insisté sur la problématique des jeunes diplômés qui peinent à trouver localement un emploi.
 
Tickets de caisse avec TGC à taux pleins
La TGC à taux plein(s) sur les tickets de caisse. ©NC la 1ère / Françoise Tromeur
 

Sécurité

Mais aussi la nécessité de sanctuariser la sphère scolaire. En matière de sécurité, «la lutte contre les violences intrafamiliales sera un enjeu majeur pour le gouvernement». A noter, en matière d’accompagnement des victimes, l’idée de «développer une plateforme téléphonique unique avec un numéro d’urgence spécifique». «
Concernant l’enfance délinquante, le gouvernement aura pour objectif de faire en sorte que le jeune mineur ne récidive pas»
. Et d’évoquer «un panel de mesures éducatives et d’alternatives citoyennes», «un centre d’insertion par le travail», et «une étude sociologique» pour comprendre les causes qui conduisent à la délinquance des jeunes. 
 

Relance économique et «grand débat»

«Le temps nous est compté. Notre économie est à marée basse, comme l'a qualifiée l'IEOM», a posé solennellement le président. Il n’a pas manqué de rappeler le trou dans les comptes sociaux et «les recettes nettement inférieures aux prévisions». Dixit Thierry Santa, «le gouvernement mènera une politique de relance pour permettre à la Calédonie de trouver le chemin de la croissance, de la prospérité et de la création d’emplois». Une loi de relance est annoncée d'ici la fin de l'année, qui doit être nourrie «dès les prochains jours» par un «grand débat des entreprises».
 

TGC simplifiée

Dans un but de visibilité et de stabilité, une loi de programmation fiscale est par ailleurs prévue. Ce qui implique la simplification de la TGC - la célèbre et très contestée taxe générale à la consommation mise en œuvre depuis octobre dernier - qui doit faire l’objet d’un «volet social»
 
Grande rade de Nouméa, 13 juin 2019
Grande rade de Nouméa. ©Coralie Cochin/NC la 1ere
 

Politique de grands travaux

En matière de protection des marché locaux, le mot d’ordre est «cessons d’interdire» : elle devra être conditionnée à des engagements sur l’emploi et le prix, a formulé Thierry Santa. «Nous ne pourrons pas faire l'économie d'une politique de grands travaux pour appuyer la reprise», a t-il continué. Sont notamment cités le prolongement de la voie express en deux fois deux voies jusqu'à Tontouta, la voie de contournement au Mont-Dore, le barrage de Pouembout ou le dragage de la grande rade au port autonome. Avec en toile de fond la création d’un véritable terminal de croisière. 
 

Le nickel, ce fondamental

Un gouvernement qui entend donner plus d’ampleur au virage numérique, au tournant vers les énergies renouvelables, à la valorisation de la biodiversité marine et terrestre «nouveau vecteur de croissance». Qui compte prendre «les mesures utiles à la diversification de l'économie calédonienne» mais «à partir de solides fondamentaux au premier rang desquels se trouve le nickel». 
 

Centrale C et concertation générale

Tout sera mis en œuvre, par ailleurs, pour tenir les délais de construction de la centrale énergétique adossée à Doniambo, avec une commission du Congrès qui lui pourrait lui être dédiée. «Ce modèle économique partagé devra prévoir de nouvelles ressources qui alimenteront à la fois les budgets des collectivités et un fonds pour les générations futures», a-t-il été dit avant une autre grosse annonce : une «concertation générale sur le nickel», avec tous les acteurs concernés, au premier semestre 2020.
 

Sachez que je mets tout en œuvre pour faire en sorte que les paiements aux assurés, aux professionnels de santé, et aux centres hospitaliers soient maintenus.

 

Protection sociale

S’«il est nécessaire de réformer en profondeur» la protection sociale, pose Thierry Santa, «d’abord, il faut gérer l’urgence». Et de marteler : «Sachez que je mets tout en œuvre pour faire en sorte que les paiements aux assurés, aux professionnels de santé, et aux centres hospitaliers soient maintenus».
Dans un premier temps, «nous trouverons de quoi combler le déficit de trésorerie du Ruamm qui continuera de se creuser tant que des décisions courageuses ne seront pas prises».
Axes fixés : réguler les dépenses, récupérer les «milliards de cotisations dues», mettre en place «un numéro unique d'assuré social», rendre plus efficace le contrôle médical pour lutter contre les abus…
Thierry Santa était l'invité du JT de Thérèse Waïa 
©nouvellecaledonie

Revoir le Facebook live :

 
Appel à la responsabilité
Cet exercice rituel s’est conclu par «les grands principes qui animent l'action de ce seizième gouvernement», «ce lieu où toutes les sensibilités politiques sont représentées et où ceux qui les incarnent ont la responsabilité de surmonter leurs divergences, par le dialogue, afin de faire progresser le pays». Et de lancer: «tous nos discours de paix, et de développement, ne resteront que de vains mots si nous ne faisons pas œuvre collective, le plus souvent possible, et le plus loin possible». 
«J’en appelle à la responsabilité de tous
, a fini Thierry Santa. J'ai conscience des fortes attentes que suscite ce gouvernement et je suis convaincu que si nous retrouvons le chemin du progrès et de la prospérité, ce sera la réussite de tous les Calédoniens.» 
Publicité