Une loi du pays pour "promouvoir l'égalité professionnelle" femmes-hommes

emploi
Egalité Hommes-Femmes
©Gerd Altmann/Pixabay

Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie a arrêté un projet de loi du pays favorisant l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. Objectifs : s’affranchir des stéréotypes de genre et prévenir le sexisme et les discriminations au travail.

C'est une avancée majeure pour favoriser l'égalité professionnelles réelle entre les hommes et les femmes en Nouvelle-Calédonie. Selon l'enquête sur les forces de travail en Nouvelle-Calédonie, menée en 2017, les femmes sont en effet plus diplômées que les hommes, avec 60% d’étudiantes en master contre 40% d'étudiants, mais leur ascension professionnelle est freinée. Si elles peuvent être cadres, elles ont beaucoup plus de difficultés à accèder aux postes de dirigeants. 

Le projet de loi adopté mardi par le gouvernement va donc permettre :

► de créer l'obligation pour les entreprises de plus de 50 salariés d'avoir un plan d'action sur trois ans pour l'égalité professionnelle réelle entre les femmes et les hommes;

► d'organiser la prévention des agissements sexistes au travail via la création d'un délégué à la lutte contre le sexisme pour les entreprises de plus de 50 salariés;

► d'ouvrir de nouveaux dispositifs visant à favoriser la parentalité dans l'entreprise. 

Concilier parentalité et vie professionnelle 

La charge parentale pèse encore presque exclusivement sur les mères. Le projet de loi propose donc l'allongement du congé maternité pour une durée couvrant la date de naissance prématurée de l'enfant né plus de six semaines avant son terme jusqu'au début des périodes de congé maternité. Cela permettra entre autre aux mères d'accompagner leur enfant hospitalisé puis de bénéficier dans des conditions favorables au nouveau-né d'un congé maternité. Il est également proposé d'augmenter la période d'indémnisation du nombre de jours courant de la date effective de l'accouchement au début de la période de repos maternité. 

Lutter contre le sexisme

La persistance des inégalités professionnnelles repose bien souvent sur des stéréotypes de genre. Pour lutter contre le sexisme au travail, le gouvernement propose la désignation par l'entreprise de délégués. Ils seront associés à toutes les questions susceptibles d'impacter la situation des femmes au cours de leur vie professionnelle. Le texte vise en ce sens à faire évoluer les mentalités dans notre socièté. 

Les partenaires sociaux consultés 

L’écriture de ce projet de loi du pays a fait l’objet de rencontres avec les partenaires sociaux, depuis la fin de l'année 2019. Ont été consultés la mission à la condition féminine, le Conseil économique, social et environnemental, le conseil du dialogue social, les organisations syndicales représentatives, le conseil calédonien de la famille, la CAFAT, les directions du gouvernement et le Sénat coutumier. Le texte sera soumis au Congrès de la Nouvelle-Calédonie prochainement.