Vaccin contre le Covid obligatoire ou non ? L’idée fait son chemin dans le monde

coronavirus
Première vaccination Lifou 16 mars 2021
Premières vaccinations anti-Covid à Lifou le 16 mars 2021 ©Clarisse Watue / Nc la 1ere

Depuis quelques semaines, la question de la vaccination obligatoire contre le Covid se pose de manière très différente à travers le monde. Sans passer le pas franchement. En Calédonie, le gouvernement vient d’évoquer cette possibilité pour les personnels en contact avec des passagers. 

« Le gouvernement collégial a privilégié le libre choix de chacun et chacune. Mais face à cette pression plus forte au niveau de notre sas sanitaire, le gouvernement a la responsabilité d’envisager la vaccination obligatoire des personnels en contact avec les voyageurs. »
Une déclaration inattendue de Thierry Santa lors du point presse samedi. Mais le président du gouvernement n’a pas donné plus de précisions à ce stade.

Depuis quelques semaines, la question de la vaccination obligatoire contre le Covid se pose de manière très différente à travers le monde. Sans passer le pas franchement. 
Ces dernières années, la vaccination est beaucoup plus questionnée que par le passé. Et le contexte Covid n’a pas apaisé le débat. Loin de là… 
Si à ce stade aucun pays n’a officiellement rendu le vaccin obligatoire pour sa population, plusieurs initiatives s’en approchent.

En France 

En Métropole, la question est récurrente pour le personnel médical. Le taux de vaccination des soignants étant jugé insuffisant, l’obligation a été évoquée début mars sans que le pas soit franchi. Une député normande a même déposé une proposition de loi pour contraindre les soignants à se faire vacciner.

En Israël 

En Israël, 80 employés d’un hôpital de Jérusalem, des médecins, des infirmières et du personnel administratif non vaccinés ont été placés en congé sans solde. Certains parlent même de discrimination, depuis la mise en place d’un « badge vert», pour accéder à certains lieux. 
En Israël toujours, le ministère de la santé travaille sur un projet qui pourrait interdire l’accès au lieu de travail aux personnes qui ne sont ni vaccinées, ni immunisées, ni testées. 

Covid, coronavirus, un flacon de vaccin Pfizer en Calédonie, mars 2021
Un flacon de vaccin Pfizer en Calédonie,. ©Gaël Detcheverry / NC la 1ere

En Espagne

En Galice, en Espagne, les autorités ont annoncé la mise en place d’une amende de 1 000 à 60 000 euros (120 000 à près de 7 millions CFP) pour les personnes qui refusent de se faire vacciner. 

Aux Etats-Unis

De manière plus incitative, aux Etats-Unis, certaines entreprises versent une prime à leurs salariés qui se font vacciner.

Et le tourisme ?

Enfin dans le secteur du tourisme, les prises de position sont assez franches.  La compagnie United Airlines a envisagé il y a quelques semaines la possibilité de rendre le vaccin obligatoire pour ses pilotes, ses membres d’équipage et tous les autres salariés. Une mesure légale, mais les employés pourraient évoquer des raisons médicales ou religieuses pour s’y soustraire.
Enfin, concernant les passagers, Qantas a pris les devants dès le mois de novembre. La compagnie australienne souhaite toujours rendre le vaccin obligatoire pour monter à bord de ses avions.
Depuis, plusieurs pays ont franchi un cap. Comme l’Islande qui ouvre ses frontières depuis une semaine aux personnes qui présentent un certificat de vaccination. 
Plus près de chez nous, les Polynésiens vaccinés n’ont plus de quatorzaine obligatoire