publicité

Les Outre-mer français, priorité stratégique du groupe CMA CGM

Le géant mondial du transport maritime assure un lien vital entre l’hexagone, le monde et les Outre-mer. Le transport des conteneurs est passé à l’ère numérique. L'identification électronique a été déployée à toute la flotte de CMA CGM.
 

CMA CGM Fort de France, porte-conteneurs de 38.000 tonnes. © E. Stimpfling
© E. Stimpfling CMA CGM Fort de France, porte-conteneurs de 38.000 tonnes.
  • Par Alain Jeannin
  • Publié le , mis à jour le
Avec 511 navires ayant transporté l’an passé plus de 19 millions de conteneurs vers plus de 420 ports, dont ceux des Outre-mer, la généralisation des conteneurs intelligents offre désormais à CMA CGM la collecte et l’analyse nécessaires pour optimiser et transmettre les informations logistiques en temps réel. Cette modernisation permanente est l’occasion d’un entretien avec Grégory Fourcin, directeur central des lignes Amérique latine, Antilles-Guyane et Océanie. Cap au Sud pour redécouvrir l'importance de la flotte de transport française, celle de CMA CGM, pour le développement économique et l'approvisionnement des Outre-mer et de la France continentale.

Quel constat peut-on faire du trafic de conteneurs de CMA CGM entre l’Hexagone et les Outre-mer français ? Combien de départs annuels ? Quelle est l’importance des Outre-mer français dans le trafic maritime global de CMA CGM ?
Grégory Fourcin : Le Groupe CMA CGM dessert les Outre-mer depuis l’Hexagone grâce à cinq services directs, qui réalisent près de 450 départs par an vers les Antilles françaises, la Guyane, la Polynésie française, la Nouvelle-Calédonie et La Réunion. Deux de ces lignes sont par ailleurs exploitées en propriété avec des navires sous pavillon français. Cela témoigne de l’attachement de CMA CGM envers ces territoires, et de la priorité qu’il leur accorde. C’est d’autant plus marquant que les volumes sont relativement modestes en comparaison avec l’activité mondiale du Groupe CMA CGM, qui est présent dans plus de 160 pays à travers le monde.

CMA CGM est l’acteur incontournable de la desserte maritime des Outre-mer. Est-ce une conséquence de l’Histoire ?
La présence forte du Groupe dans les Outre-mer français est avant tout le signe de son ambition pour ces territoires auxquels il est profondément attaché et dont il souhaite oeuvrer au développement. Peuvent en témoigner les nombreux investissements opérés par le Groupe. En Guadeloupe et en Martinique, le Groupe a ainsi récemment conclu avec le Grand Port Maritime une nouvelle autorisation d’occupation temporaire d’une durée de 15 ans. CMA CGM a également investi près de 22 millions d’euros pour améliorer sa qualité de service et moderniser le matériel portuaire.

Modernisation, montée en puissance, d'autres exemples ?
Le Groupe renouvelle sa flotte dédiée à la desserte des Antilles françaises, avec l’entrée en service cette année de 4 nouveaux navires battant pavillon français d’une capacité de 3 500 EVP. Rodolphe Saadé, Président Directeur Général du Groupe CMA CGM, a d’ailleurs participé au baptême du premier navire de la série, le CMA CGM FORT DE FRANCE, par Annick Girardin, Ministre des Outre-Mer, le 4 avril dernier en Martinique.
Le Groupe s’engage également au-delà du transport maritime. ZEBOX, l’incubateur et accélérateur de startups lancé par CMA CGM à Marseille, va ainsi ouvrir prochainement un nouveau hub d’innovation en Guadeloupe pour toute la région Caraïbes. CMA CGM a également décidé de s’engager aux côtés de la Société nationale des sauveteurs en mer (SNSM) en investissant pour la construction d’une nouvelle vedette de sauvetage qui sera dédiée aux Iles des Saintes dans les Antilles françaises.

Combien de services le Groupe CMA CGM opère-t-il sur les Outre-mer français ?
Le Groupe opère cinq services directs dédiés aux Outre-mer français depuis l’Hexagone. CMA CGM a également mis en place un système autour de hubs de transbordement pour desservir des lignes secondaires. Mayotte est ainsi desservie depuis La Réunion, qui est un hub maritime du Groupe dans l’Océan Indien. Sous l’impulsion de CMA CGM, le Grand port maritime de La Réunion est ainsi devenu le quatrième port français en trafic conteneurisé. L’amélioration du service NEMO, qui sera effective en Septembre, permettra de développer encore ce hub réunionnais et les transbordements avec des navires de plus grande capacité, qui vont passer à 9 000 EVP (Equivalent vingt pieds) contre 6 500 aujourd’hui.
Aussi, le Groupe développe une activité de transbordement aux Antilles Françaises pour desservir notamment les territoires de Saint Martin, de Saint Barthelemy, et les îles anglophones de la région.

Combien de navires sont concernés  ?
CMA CGM mobilise 43 navires pour la desserte directe des Départements d’Outre-mer depuis l’Hexagone. Cela représente une proportion significative de la flotte du Groupe, qui est constituée de 511 navires.

Des navires pleins à l’aller, plus difficiles à remplir au retour. Est-ce une réalité ?
Il existe effectivement des écarts de volume entre le départ de l’Hexagone et le départ des Outre-mer, ce qui créé un défi logistique important. Le Groupe est toutefois attaché à promouvoir les exportations des Outre-mer, à l’image des bananes antillaises.
En Novembre dernier, CMA CGM a ainsi renouvelé son contrat de transport avec l’UGPBAN (Union des groupements de producteurs de bananes de Guadeloupe et Martinique) jusqu’en 2026. Le Groupe transportera chaque année 200 000 tonnes de bananes antillaises jusqu’à Dunkerque, leur port d’arrivée dans l’Hexagone, confirmant ainsi le rôle majeur de CMA CGM au service de l’unité du territoire national à travers les échanges constants avec les Outre-mer.

Pourquoi mettre en place de nouveaux navires pour les Antilles et la Guyane ?
La mise en place de nouveaux navires pour les Antilles et la Guyane est une illustration concrète de notre engagement fort pour le développement des Outre-mer français.
Sur la Guyane, le Groupe opère notamment trois Guyana Max de 2 100 EVP. Ces navires livrés en 2015, disposent de la plus grande capacité permettant d’escaler à Degrad de Cannes en Guyane, port limité à 6,50 mètres en tirant d’eau. Le Groupe a commandé deux Guyana Max supplémentaires, qui seront livrés fin 2019 – début 2020, pour accompagner la croissance de la Guyane et de disposer d’une flotte homogène de grande qualité.
Sur les Antilles, 4 nouveaux navires battant pavillon français d’une capacité de 3 500 EVP rejoignent la flotte du Groupe cette année. Rodolphe Saadé, Président Directeur Général du Groupe CMA CGM, a d’ailleurs participé au baptême du premier navire de la série, le CMA CGM FORT DE FRANCE, par Annick Girardin, Ministre des Outre-Mer, le 4 avril dernier en Martinique. Cette nouvelle flotte modernisée permettra de continuer à desservir les Antilles Françaises avec un niveau de qualité constant (fiabilité, régularité).

Conteneur et tarification du transport par CMA CGM intéressent les particuliers. Comment les prix ont-ils évolué sur les Outre-mer ces dernières années ?
CMA CGM contribue à la baisse durable du niveau des prix dans les Outre-mer à travers des investissements dans les infrastructures et les navires, le maintien des dessertes directes et l’application de rabais importants sur les taux de fret de matières premières pour les PME. En référence aux dernières conclusions faites par l’Autorité de la Concurrence, le coût du transport maritime représente une part très limitée du coût d’achat des produits importés dans les départements d’Outre-Mer.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play