outre-mer
territoire

Pascal Légitimus: le rire en électron libre

culture
Pascal Legitimus
Pascal Legitimus en plein séance de selfies avec ses fans ©Kelly Pujar / France Ô
A 57 ans, Pascal Légitimus revient sur scène avec Légitimus Incognitus, son one-man-show. L’infidélité, la paternité, nos peurs, le métissage lui inspirent ses nouveaux sketchs. A découvrir au Grand Point Virgule à Paris jusqu’à la fin de l’année puis en tournée.
Il nous avait habitué à partager la scène avec ses compères Didier Bourdon et Bernard Campan. Avec Légitimus Incognitus, Pascal Légitimus propose plus d’une heure de spectacle où il habitue son public à le voir en électron libre. “J’agis comme un débutant. J’ai envie de surprendre les gens et de me surprendre,” nous confie le comédienLe titre est né d’un brainstorming. Les gens ne savent pas ce qu’ils vont voir. C’est un clin d’oeil aux Inconnus. Dans l’inconscient collectif, ça résonne.”
 
Divertir”, “faire plaisir aux gens” : ses leitmotivs
 Pour titiller les zygomatiques du public, rien de mieux que le quotidien pour un Pascal Légitimus, fin observateur de l’évolution de notre société.
Le téléphone portable et sa sonnerie indésirable, le merchandising omniprésent… Même la situation en Syrie est évoquée à coup de jeux de motS efficaces. “Tout ce que j’ai écris, je ne l’ai pas vécu. Je raconte ce que j’ai observé. Je pars parfois de nos angoisses et je tire le fil.”
 
Un retour des Inconnus?
Impossible de voir ce spectacle sans déceler les fines allusions au trio qui l’a fait connaître du grand public, il y a trente ans.  La fameuse infirmière à l’accent antillais fait une apparition remarquée… mais nous n’en dirons pas plus.
Au grand dam de ses fans présent dans la salle du Grand Point Virgule, le retour des Inconnus n’est pas programmé.

affiche spectacle