publicité

Le permis de conduire le moins cher de France est à Wallis et Futuna

Passer son permis de conduire, c'est parfois hors de prix. Mais à Wallis et Futuna, petit archipel français du Pacifique, cela coûte moins de 250 euros. Et pour cause : il n'y a pas d'auto-école ni d'inspecteur du permis. C'est le service des travaux publics du territoire qui délivre le sésame.

© MARC LE CHELARD / AFP
© MARC LE CHELARD / AFP
  • La1ere.fr
  • Publié le , mis à jour le
C'est un phénomène qui est observé de manière récurrente à Wallis et Futuna depuis quelques années : de plus en plus de personnes qui résident à l'extérieur du territoire y viennent, le temps de passer leur permis de conduire. Une centaine de personnes, essentiellement de Nouvelle-Calédonie, font le voyage chaque année pour décrocher le sésame. Pourquoi ? Parce que le permis y est moins cher, l'inscription au code et à la conduite coûte 25000 Francs Pacifique, soit  210 euros. C'est encore moins cher pour les résidents: moins de 70 euros.
© La1ere.fr
© La1ere.fr

Regardez le reportage de Wallis et Futuna la 1ère qui a suivi une candidate venue de Nouvelle-Calédonie : 
permis wallis
 

Des particularités locales

Le permis délivré à Wallis et Futuna est valable dans toute la France. Mais dans cet archipel ou le réseau routier est modeste (120 kilomètres de routes à Wallis, 24 kilomètres à Futuna), il n'y a pas d'auto-école, ni d'inspecteur du permis de conduire. Les cours de code, ainsi que l'examen du permis sont assurés par le service des travaux publics de la collectivité. Dans le passé, ce sont les gendarmes qui donnaient les cours de conduite aux apprentis-conducteurs.

Autre particularité : à Wallis et Futuna, les véhicules roulent lentement car les routes sont régulièrement endommagées par les pluies, il n'y a pas de feu rouge et pas besoin d'effectuer un créneau pour se garer. 


Polémique en Nouvelle-Calédonie

Invité il y a quelques jours du journal télévisé de NC la 1ère, le vice-président de la prévention routière de Nouvelle-Calédonie a réagi à ce phénomène. Il a qualifié le permis wallisien de "permis cocotier", estimant que le permis délivré à Wallis ne devrait pas autoriser les conducteurs à pouvoir conduire hors de leur archipel :
reaction permis wallis

Olivier Goyard a même affirmé à tort que le permis de conduire obtenu à Wallis et Futuna n'est pas valable en France hexagonale. C'est totalement faux, comme l'explique cet article de Wallis et Futuna la 1ère.  

Suite à cette interview, de nombreux Wallisiens et Futuniens ont réagi sur les réseaux sociaux de NC la 1ère, dénonçant les propos d'Olivier Goyard. Ce dernier a présenté ses excuses dans un communiqué, s'il avait blessé certaines personnes, même si, selon lui, "sur le fond, le problème de la formation des conducteurs reste entier". 

Le bilan 2018 des accidents de la route sur le territoire aurait plutôt tendance à montrer que les Wallisiens sont des conducteurs responsables : il y a eu cinq accidents répertoriés sur l'archipel l'an dernier, qui ont entraîné un mort et onze blessés. La gendarmerie estime que la sécurité progresse sur les routes de Wallis et Futuna. 
 

Votre permis à Wallis ?

Avis aux amateurs qui voudraient passer leur permis à Wallis et Futuna : l'archipel est situé à 16.000 kilomètres de Paris. Pour s'y rendre en avion, il faut passer par la Nouvelle-Calédonie. Le coût total du voyage aller/retour au départ de Paris tourne autour de 2.800 euros... De quoi relativiser le coût modique du permis de conduire... Mais à ce prix là, vous pourrez découvrir Wallis et Futuna !

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play