Les perliculteurs gagnent au tribunal administratif

économie
perle pf
Le tribunal administratif de Papeete conteste le bien fondé de la convention de prestation imaginée par le gouvernement et passée entre la Maison de la Perle et Gaetano Cavalieri.
Le sy
ndicat des négociants en perles de culture de Tahiti et le GIE Tahiti Pearl Auction ont donc obtenu gain de cause et le tribunal ordonne aussi à la Maison de la Perle de leur verser 150 000 francs au titre de dommages et intérêts. 

Les professionnels de la perle avaient motivé leur requête en dénonçant l’absence d’appel d’offre et de mise en concurrence ou de publicité préalable obligatoires dans le cadre de l’attribution d’un marché public.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live