Le retour de la leptospirose en Polynésie.

santé
rat
©sante.fr
Suite aux importants épisodes pluvieux, le risque de leptospirose est accru. Il est important de rappeler les mesures de prévention: éviter le contact de la peau avec de l'eau ou de la boue pouvant être souillés par les urines d'animaux.

 

 Les personnes présentant des symptômes tels qu’une fièvre élevée qui apparaît brutalement avec un malaise, des douleurs dans les muscles, les articulations, le ventre et d’importants maux de tête sont par ailleurs fortement incitées à consulter leur médecin traitant.
« Il ne faut pas attendre pour aller voir le médecin. Le médecin saura entreprendre un traitement efficace avant qu’il ne soit trop tard. N’oubliez pas que des personnes meurent de leptospirose tous les ans en Polynésie française »

Il est recommandé à tous les professionnels de santé de suspecter une leptospirose dès l'association d'une fièvre aiguë élevée avec céphalées, myalgies, arthralgies, et de prescrire un diagnostic biologique précoce devant toute suspicion clinique de leptospirose, et de traiter de façon présomptive tous les cas suspects par amoxicilline.

Bulletin de Surveillance Sanitaire



 

Gastro-entérites à Salmonella enteritidis
- Depuis janvier 2012, 78 cas de salmonellose ont été déclarés, dont 21 à Salmonella enteritidis.
- Les mesures de contrôle au sein des élevages incriminés sont en cours d'application (Arrêtés n° 1649 et n° 1651 du 15 novembre 2012).
- En attendant, il est toujours recommandé de consommer les œufs bien cuits : blanc et jaune (cuisson 5 minutes au minimum à 65°C).
Les Outre-mer en continu
Accéder au live