Elections territoriales 2013 - Analyses et réactions des candidats

politique
elections territoriales
Analyses et réactions suite au résultats du second tour.
38 pour le Tahoeraa, 11 pour l'UPLD, 8 pour A Ti'a Porinetia :
Le Tahoeraa Huiraatira est le grand vainqueur des élections territoriales.  9 ans après la déconfiture du 23 mai 2004, le parti au féi retrouve le sourire et les rênes du pays. Hier, le parti orange a recueilli 62.340 voix soit 45,11% des suffrages exprimés. Les oranges décrochent 38 sièges sur les 57 à l’Assemblée.
L’UPLD d’Oscar Temaru sort affaibli de ces élections. Le parti bleu ciel décroche seulement 11 sièges à Tarahoi. Il recueille en effet 40.434 voix soit 29,26% des suffrages exprimés.
Le nouveau parti A tià Porinetia de Teva Rofritch finit 3ème de la triangulaire et décroche 8 sièges avec 35.421 voix. Suffisant pour former un groupe au sein de l’hémicycle.
Analyse des résultats avec Maruki Dury :

elections territoriales analyse resultats

 
La victoire dominante du Tahoeraa Huiraatira :
Après une longue traversée du désert et des soucis avec la justice, le vieux lion a réussi son pari, revenir par la grande porte. Mais pour Gaston Flosse, pas question de tergiverser, il faut penser à l’avenir et à rebâtir le pays. Pour Gaston Flosse, il faut prendre le taureau par les cornes et s’attaquer au plus urgent, c’est-à-dire le budget du pays et le déficit de la CPS, notamment de la caisse du RSPF. Propos recueillis par Sophie Guébel :

Gaston Flosse apres elections


L’UPLD passera donc les 5 prochaines années dans l’opposition :
Un dur retour à la réalité pour les indépendantistes. Le discours de la réinscription n’a pas fait mouche. Dès hier soir, Oscar Témaru analysait la défaite de son camp. Une défaite au goût amer.

Oscar Temaru après elections


3ème de la triangulaire du second tour, la liste « A tià Porinetia » de Teva Rohfritsch.
Malgré l’optimisme de l’entre 2 tour, le parti jaune n’a pas réussi à inverser la tendance et la marée orange. Hier, la liste autonomiste a obtenu 35.421 voix soit 25,63% des suffrages. Teva Rohfritsch décroche par la même occasion 8 sièges à Tarahoi. Pour Teva Rohfritsch, « A tià Porinetia » n’a pas perdu les élections, loin de là. Durant le prochain quinquennat, il veut peser sur le débat politique et démocratique car il pourra former son groupe à l’assemblée.  Teva Rohfritsch au mirco de Miri Tumatariri :

Teva Rohfritsch après élections


Gaston Flosse, rattrapé par les affaires ?
C’est donc Gaston Flosse qui a remporté ces élections territoriales,  un candidat sous la menace d'une peine d’inéligibilité. Mais selon Sémir Al Wardi, contrairement à ce que l'on pourrait penser, les électeurs n'ont pas la mémoire courte. Ils savent très bien que Gaston Flosse risque d'être rattrapé par la justice. Pour le politologue, c'est avant tout le parti orange, le Tahoeraa Huiraatira, qui a été choisi. Sémir Al Wardi est interrogé par Caroline Marie :

Semir Al Wardy analyse resultats elections


Une élection chasse une autre et les yeux sont déjà tournés vers les municipales :
Et comme le dit si bien l’adage, l’appétit vient en mangeant...  Dès hier soir, Edouard Fritch se projetait déjà vers à mars 2014. Pour le président délégué du Tahoeraa, le bon score des territoriales appelle à l’optimisme. Objectif, reconquérir le bastion orange de Pirae. Edouard Fritch au micro de Gilles Tautu :

Edouard Fritsch municipales


Ces élections sont aussi un tournant dans les relations entre le parti socialiste et l'UPLD :
Le parti du président sortant Oscar Temaru. Le PS a en effet annoncé qu'il allait revoir la convention qui le lie aux indépendantistes. Le politologue, Sémir Al Wardi revient sur les raisons de ce désaveu. Propose recueillis par Caroline Marie :

Semir Al Wardy indépendantistes


Déjà un an que François Hollande a été élu :
Dans les régions d’Outremer il a été élu à plus de 64%. 365 jours plus tard qu’en est-il de ses 30 engagements pour les outre-mer ? Des promesses pour redresser l’économie des régions ultramarines et redonner espoir à la jeunesse. Promesses tenues pour certains,  promesses trop ambitieuses pour d’autres, c’est en tout cas le moment de faire un premier bilan. Propos de Loïse Delacotte :

Bilan François Hollande


Réaction de Victorin Lurel, ministre de l'Outre-mer :
Dans un communiqué, le ministre des Outre-mer Victorin Lurel a "pris acte du résultat de ces élections qui se sont bien déroulées". Et il indique que "comme le veut l'usage républicain, Victorin Lurel a appelé M. Flosse pour le féliciter". Autre réaction, celle du député PS René Dosière.  Il a déploré, selon l’Agence France Presse, l'élection de "l'homme le plus corrompu de la République", surtout à l'heure où "le président et le gouvernement valorisent la probité et la transparence".