polynésie
info locale

Demande officielle du Président Gaston Flosse : l'organisation d'un référendum d'auto-détermination.

politique
haut commissaire
©Polynesie 1ere
Il prendra son petit-déjeuner avec le Haut-commissaire 2 fois par mois. Le référendum est prévu dans la Constitution, mais les indépendantistes s'y opposent dans sa forme actuelle. Natacha Szilagyi-Gouaux / PTT
Gaston Flosse persiste et signe. Il a réaffirmé aujourd’hui, dans un communiqué, sa volonté de demander l’organisation "au plus vite" d’un référendumd’autodétermination. Le président du Pays et le haut-commissaire en ont d’ailleurs parlé ce matin lors d'un petit-déjeuner organisé à la Résidence du haussaire. 

Interrogé sur ce point, Jean-Pierre Laflaquière a précisé qu'il appartenait au Président de la République française d’ordonner la mise en place d’un tel processus de consultation populaire, et qu'il se chargerait de la transmettre à Paris. 

 
Mais il faut d’abord que cette volonté soit exprimée au plan local. Ni une, ni deux, Gaston Flosse a donc annoncé qu’un projet de résolution serait bientôt déposé en ce sens à l’Assemblée de la Polynésie française. Enfin, il a expliqué que pour sa part, il était tout bonnement impossible de distinguer les « vrais » maohi de ceux qui ne le seraient pas. Il rejette ainsi la volonté d’Oscar Temaru de geler le corps électoral à partir de 1966.
Publicité