polynésie
info locale

Urgent-Appel à témoin: disparition d'enfants mineurs à Moorea

faits divers
Disparition-27-05-13
Mise à jour : Le garçon de 8 ans qui avait disparu à Moorea samedi a été retrouvé ce lundi soir vers 19h45 à Taravao, ainsi que Louise le lendemain à Taravao. La fugueuse se cachait depuis qu’elle avait vu sa photo à la télévision. Elle est en garde à vue.Quant à Dylan, il a rejoint sa famille
Communiqué de la gendarmerie : 
Le lundi 27 mai 2013 vers 19h20, la compagnie des Iles du Vent obtient un renseignement sur la localisation du petit Dylan. Il se trouverait à Afaahiti (presqu'île). Une patrouille de la brigade de gendarmerie de Taravao, se transporte immédiatement sur les lieux. Les gendarmes y découvrent le petit Dylan, en apparente bonne santé.
La jeune Louise, en voyant sa photographie diffusée sur la télévision prend la fuite et abandonne le petit garçon aux soins de la famille dans laquelle ils se trouvent. Le garçonnet est transporté par les gendarmes au service des urgences de l'hôpital de Taravao afin d'y être ausculté.
Les enquêteurs de la section de recherches auditionnent les membres de la famille qui ont reçu les deux enfants. Différentes recherches sont entreprises pendant la nuit afin de découvrir la jeune Louise, mais elle parvient à rester introuvable. Le petit garçon, en bonne santé, est pris en charge par son papa.


Il s'agit de Dylan HORA, né le 6 décembre 2004 à MOOREA, demeurant PK 4.350 C/ montagne VAIARE, commune de MOOREA MAIAO. 
 
  • Au moment de sa disparition, il est vêtu d'un short marron et d'un t-shirt rouge clair. 
  • Le jeune garçon est susceptible de se trouver avec Louise Ata TEAROHA née le 10 mars 1999 à PAPEETE. Cette jeune fille est en fugue depuis 2 mois. 
Le dimanche 25 mai 2013 à 8 heures, Dylan quitte le domicile familiale en compagnie de Louise pour aller faire des courses. Dylan n'est pas rentré depuis. 
 
Ensemble, ils ont pu prendre le ferry à destination de PAPEETE et seraient peut-être sur TAHITI. 
En cas de découverte, aviser le centre opérationnel de la gendarmerie au 50 72 05 ou le 17