La ficelle est un peu grosse pour le port autonome

social
port autonome contenairs
Le port autonome refuse la demande des commerçants qui souhaitaient que le port prenne à sa charge le surcoût du stationnement des conteneurs bloqués pendant la grève.
Les commerçants et la CCISM réclamaient au port autonome une remise gracieuse des redevances de stationnement des conteneurs bloqués pendant la grève d’août dernier. Sauf que ce mouvement initié par la CSTP FO touchait la police portuaire et qu’il n’a eu aucune incidence sur le débarquement des marchandises.
 
Le port autonome estime donc qu’il n’est pas responsable du surcoût engendré par le conflit. Il invite les commerçants à s’adresser aux sociétés d’aconage car c’est cette grève menée parallèlement qui a affecté le déchargement. La direction du port rappelle que les principaux dirigeants de la CCISM font partie du conseil d’administration du port et que certains dirigent même l'une des sociétés d’aconage touchées par la grève.