Congrès des Maires de France : les tavana se font rares

politique
CONGRES
©D.R.
Alors qu'au temps du CEP, la Polynésie était l'une des plus importantes délégations, la 96ème édition a débuté aujourd'hui, par la Journée Outre-Mer, sous le signe de la crise. Le Ministre Victorin LUREL a prononcé le discours de clôture de ces travaux, en fin de journée.
Pour le Président du Syndicat pour la Promotion des Communes de la Polynésie Française, Teriitepaiatua Maihi, qui a fait tout de même le déplacement, cette journée est indispensable aux maires polynésiens.

"On nous a tranféré des nouvelles compétences, telles que l'eau potable ou le traitement des déchets. On doit les assumer, nous les maires. C'est pour cela que nous venons ici rencontrer d'autres élus qui sont avancés dans ce domaine, pour un peu "copier" sur eux dans le bon sens du terme.

Ils ont de vingt à trente ans d'avance sur nous ! Nous voulons également nous inspirer du modèle de l'intercommunalité métropolitain. Comment mieux mutualiser nos moyens ?"
Les Outre-mer en continu
Accéder au live