Le Notre Père a changé !

religion
Prière
©DR
Les catholiques ont découvert ces jours-ci une nouvelle bible liturgique, et avec elle la modification du Notre Père. Une nouvelle traduction qui rapproche la version française de certaines étrangères.
Le Notre Père a donc changé. En fait, ce qui a changé, c’est même toute la Bible, dont la nouvelle traduction liturgique a été publiée ce 22 novembre, mettant fin à 17 années de travaux réalisés par 70 spécialistes-théologiens, poètes, historiens et traducteurs.

"Ne nous soumet pas" devient "ne nous laisse pas entrer en tentation"


Dans cette nouvelle version, le Notre Père qui évoluait ainsi : « Et ne nous soumet pas à la tentation » devient « Et ne nous laisse pas entrer en tentation ».
 
L’ancienne version présente dans la Bible pouvait laisser supposer que Dieu lui-même entraînait les hommes sur le chemin du péché. Avec la nouvelle traduction, cette ambiguïté est levée. Mais, il faudra attendre 2016, année de la traduction définitive du nouveau missel, pour connaître la version définitive que les fidèles utiliseront pour prier.
 
Martin Krebs
Monseigneur Martin Krebs célébrant la messe à l'église Maria no te hau. 24 11 2013
Un sujet qui a été abordé par Monseigneur Martin Krebs, délégué apostolique en visite dans l’archidiocèse de Papeete. Le représentant du Saint Père a rencontré l’ensemble des congrégations religieuses ainsi que les instances représentatives du Pays. Il repart aujourd’hui mercredi pour la Nouvelle Zélande où il réside.