publicité

Lucrative pêche aux trocas

La pêche aux trocas s'achève avec la vente des coquillages. A Mataiea, une trentaine de familles a pu arrondir ses fins de mois : 300 000 francs empochés pour une tonne de trocas. Les coquillages seront utilisés pour fabriquer des boutons en Asie.

Hélène Harte / Rony Poutoru / Jean Paul Dunan

Lucrative pêche aux trocas © Polynesie1ere
© Polynesie1ere Lucrative pêche aux trocas
  • Par Webmaster
  • Publié le

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play