Verdict décevant pour les victimes des prothèses PIP

santé
Verdict décevant pour les victimes des prothèses PIP
©Polynesie1ere
Jean Claude Mas, fondateur de la société PIP pour Poly Implant Prothèse, a été condamné en première instance à quatre ans de prison fermes et 75 000 euros soit 9 millions de francs pacifique d'amende.
 Sept mille femmes s'étaient portées partie civile et parmi elles des polynésiennes collectivement défendues par Me Brice Dumas, avocat de l'association des victimes des prothèses PIP en Polynésie

Verdict décevant pour les victimes des... par 1ere-polynesie