Plonger avec les requins pour les protéger

écologie
La 18e édition de la "global shark campaign" se déroule à Fidji en janvier
La 18e édition de la "global shark campaign" se déroule à Fidji en janvier ©sharks projects-abroad
Une agence de voyages à thèmes britannique propose à des touristes du monde entier de plonger avec des requins pour évaluer l'efficacité des zones marines protégées de Fidji et dénoncer la sur-pêche dont ils sont victimes.
Victimes d'une exécrable réputation, les requins bénéficient du soutien d'une agence de voyage britannique encouragée par plusieurs organisations non gouvernementales. Ce voyagiste propose chaque année des séjours à thèmes originaux. En janvier prochain, il organise un voyage à Fidji destiné à toutes personnes désireuses de s'adonner à la plongée sous marine et à mener conjointement une action de protection de l'environnement et de sensibilisation des populations locales à la nécessité de sauver les requins.

Compter, identifier, taguer

Durant leur séjour de deux à huit semaines, les touristes seront dans un premier temps initiés aux rudiments de la plongée. Encadrés par des scaphandriers confirmés et par des scientifiques, ils apprendront également à identifier les différentes espèces de requins présentes dans les aires marines protégées de Fidji. Ils identifieront ensuite les individus en pleine eau grâce à des techniques élaborées de comptage et à l'installation de caméras subaquatiques. Certains d'entre eux marqueront les plus jeunes spécimens afin de pouvoir suivre leur évolution dans le temps.
Ce recensement a pour objectif d'évaluer l'efficacité de la zone géographique de protection mise en place par le gouvernement de Suva suite aux dramatiques campagnes de pêche aux requins destinées les années passées à alimenter les marchés asiatiques en ailerons.

De 70 à 100 millions de requins tués chaque année

Ces touristes d'un genre particulier s'engagent par la suite à mener des actions de terrain afin de mieux faire connaître les squales auprès des populations scolaires locales mais aussi dans leurs pays d'origine une fois rentrés chez eux. Ils devront convaincre que les requins sont indispensables au bon équilibre de la chaîne alimentaire et que leur réputation de mangeurs d'hommes est sans commune mesure avec le nombre d'accidents effectivement recensés.
Il existe environ 500 espèces de requins dans le monde, certaines d'entre elles sont âgées de plusieurs millions d'années. Selon les sources de 70 à 100 millions d'individus seraient tués chaque année et environ 20 espèces de requins et de raies sont menacées d'extinction.

Cette opération "Global shark campaign",  www.projects-abroad.co.uk  s'inscrit dans un vaste programme de protection de l'environnement déjà mené dans 18 pays et ayant permis de sensibiliser des milliers de scolaires à l'urgence de comprendre que la disparition des requins remettrait inexorablement en cause la globalité de l'éco système marin.



Les Outre-mer en continu
Accéder au live