Makemo: le coup de gueule des pêcheurs

économie
pêcheurs
©D.R.
Depuis dimanche, le prix du fût d’essence a augmenté de 7000 frs. Il passe de 36 000 à 43 000 frs. Les habitants ont été pris au dépourvu. Au-delà de l’augmentation du prix du carbutant, un problème environnemental inquiète les Paumotu.







Et il ne décolère pas !
Ils se retrouveront à présent avec des fûts vides qu’ils devront stocker chez eux. Et qui risquent de s’entasser. Vainui Taae est pêcheur à Makemo. Selon lui, "le Taporo est arrivé dimanche matin et toute la population a été surprise au moment d'aller faire l'achat des fûts d'essence sur le bateau. Habituellement, on prenait nos consignes (NDLR: fûts) vides, on déposait au bateau, on payait un fût d'essence à 35 600 FCP, ils nous donnaient un fût avec la consigne.

Maintenant, on est obligés de racheter à chaque fois une consigne. Mais nous, qu'est ce qu'on va faire de tous ces fûts maintenant ? Où est-ce que l'on va stocker cela ? La population dépend beaucoup de l'essence ici: faire le coprah, aller à la pêche. Maintenant, si ils augmentent les prix sans nous prévenir, nous on est pénalisés, en achetant à 43 000 FCP le fût. Et la population est mécontente".

Même cause, effets différents: en Juin, les habitants d'un atoll voisin, Arutua, avaient subi cette augmentation avec un autre armateur. Ils étaient montés au créneau auprès du fournisseur d'hydrocarbures, et avaient réussi à ramener le prix à son niveau initial.