polynésie
info locale

Iles Salomon : fort séisme et inondations dévastatrices

catastrophes naturelles
Innondations Iles Salomon
©ITN
Un séisme de magnitude 6 a eu lieu aujourd’hui dans les îles Salomon, dans le sud-ouest de l'océan Pacifique. Il fait suite aux pires inondations de l’histoire de l’archipel. Les images de la catastrophe sont impressionnantes.
Le séisme s'est produit à 22h40 heure locale (11h40 GMT) à une profondeur de 63 kilomètres, à environ 30 kilomètres à l'ouest de la ville de Kirakira, située sur la côte nord de l'île de Makira, l'une des îles de l'archipel des Salomon. Ce séisme intervient au lendemain des pires inondations qu’ait connu cet archipel, et en particulier dans la région de sa capitale Honiara, où les premiers bilans, toujours évolutifs, font déjà état d’au moins six morts et d’une trentaine de disparus.
Dans son premier compte-rendu sur cette situation humanitaire d’urgence, le bureau des Nations-Unies pour la coordination de l’aide humanitaire , depuis sa base régionale de Suva, confirme une situation chaotique, caractérisée par les maisons et des infrastructures balayées par la rivière Mataniko qui est sortie de son lit sous l’effet des pluies torrentielles qui s’abattent sur cette région depuis plusieurs jours.
Ces pluies sont survenues du fait de la présence d’une dépression tropicale, dont les prévisionnistes estiment qu’elle possède toujours un fort potentiel de développement en cyclone au cours des prochains jours.
Les pluies ne devraient pas cesser avant la fin du week-end, en raison de la présence persistante dans la zone d’une dépression tropicale, a entre-temps indiqué le centre de prévision de la météorologie nationale.


6 morts et 10.000 réfugiés

Selon le centre de gestion des catastrophes naturelles, plus de dix mille habitants sont touchés par cette situation et pour certains ont été forcés de trouver refuge dans les centres communautaires mis à disposition par les autorités locales.
Aujourd’hui, les premières équipes de secours étaient déployées afin de tenter de retrouver la trentaine de personnes disparues, soit emportées par les eaux, soit par des glissements de terrain. Le bilan mortel de ces inondations pourrait rapidement augmenter, redoutent déjà les services d’urgence. Plusieurs axes routiers sont toujours fermés à la circulation et l’aéroport international d’Honiara-Henderson a cessé de fonctionner vendredi.
Une partie du terminal est désormais occupée par un millier de réfugiés. Le wharf de la capitale est lui aussi fortement endommagé et encombré de débris en tous genres, charriés par les eaux, y compris des petites embarcations qui sont venues s’empiler sur le quai.
La capitale Honiara et d’autres parties de son île, celle de Guadalcanal, ont été d’ores et déjà déclarées zones sinistrées.
Les autorités ont exhorté la population à prendre toutes les précautions d’usage en pareilles circonstances et à se tenir à l’écart des rivières et creeks, toujours en crue, et en particulier la rivière Mataniko qui traverse Honiara.
Selon les premiers bilans des dégâts matériels, de nombreuses infrastructures (ponts et chaussées) ont été détruites ou ont subi de lourds dommages, ainsi que de nombreux jardins de cultures vivrières.
Toutefois, le gouvernement salomonais ne s’est pas encore résolu à déclarer un état d’urgence, ni à officiellement solliciter l’aide internationale.
Néanmoins, de nombreuses agences caritatives déjà présentes sur zone ont commencé à œuvrer pour apporter des soins de première nécessité aux populations.


Source : Flash d'Océanie ( http://newspad-pacific.info)
 
Voyez cette vidéo postée sur youtube :









Publicité