polynésie
info locale

Trahi par sa sueur

faits divers
trou serrure
©DR
Drôle d'affaire hier au tribunal correctionnel : un patron voyeur attaqué par ses salariées a dû s'expliquer.
Un patron voyeur comparaissait, hier, au tribunal correctionnel. Ses employés, toutes des femmes, avaient porté plainte contre lui. En 2011, le chef d’entreprise avait été surpris dans un placard placé dans les vestiaires des salariées. Depuis des mois, il s’y cachait pour les espionner au moment de la douche par exemple. C’est sa forte odeur de sueur qui l’a trahit. Les victimes ont demandé chacune 500 000 francs de dommages et intérêts.Le délibéré sera rendu le 4 juin prochain.
Publicité