Etats-Unis : un avion-espion dérègle le trafic aérien de Los Angeles

monde
Us air force
©Us air force. / afp
Selon la chaîne américaine NBC, le passage d'un U-2 au dessus de la ville a fait sauter les ordinateurs du centre des aiguilleurs, obligeant les autorités à stopper le trafic aérien.
Pas si furtif que cela finalement. La chaîne américaine NBC (en anglais) a rapporté, vendredi 2 mai, qu'un avion espion américain U-2 a provoqué un problème informatique dans un centre de contrôle aérien de Californie. Il a obligé les autorités à bloquer, mercredi 30 avril, le trafic au départ et à l'arrivée à l'aéroport international de Los Angeles, ainsi que sur plusieurs aéroports du sud-ouest des Etats-Unis.
 
Selon NBC, cette relique de la guerre froide, toujours utilisée par l'armée américaine, a traversé l'espace aérien et s'est fait repérer par les ordinateurs des aiguilleurs du ciel. Les machines ont alors enclenché des procédures d'urgence pour empêcher le U-2 d'entrer en collision avec d'autres appareils, alors même que l'avion espion volait à 18 300 mètres d'altitude, soit plusieurs kilomètres au-dessus des avions de ligne.
 
Au total, rien que pour l'aéroport de Los Angeles, 27 vols ont été annulés, 212 retardés, et 27 autres détournés. La FAA (Federal aviation administration) a lancé une enquête pour déterminer les raisons exactes de cet incident. De son côté, le Pentagone n'a fait aucune déclaration. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live