polynésie
info locale

Haro sur le chikungunya

chikungunya
Haro sur le chikungunya
Haro sur le chikungunya ©Polynesie1ere
Un premier cas de chikungunya a été décelé en milieu de semaine chez une patiente d’une soixantaine d’années de retour d’un voyage aux Antilles. 
Le maire de la commune d’Arue où elle réside a décidé de faire procéder à une campagne de démoustication afin de stopper les risques de contamination. Des pulvérisations seront également menées à Pirae et à Mahina sur les sites où s’est rendue la personne malade. Le chikungunya est une fièvre tropicale d’origine africaine jusqu’à ce jour inconnue en Polynésie. En 2009 elle avait touché des dizaines de milliers de personnes à Mayotte et à la Réunion. La maladie avait indirectement entrainé la mort de plusieurs personnes fragiles parmi lesquelles des personnes âgées, des personnes immunodéprimées et des bébés in utero.

Hélène Harté/ Patrick Tsing Tsing
Haro sur le chikungunya

Docteur Pierre Mallet, chef du bureau de veille sanitaire
docteur Pierre Mallet, chef du bureau de veille sanitaire