polynésie
info locale

Gaston Flosse risque de ne plus être Président

gaston flosse
Gaston Flosse francetvinfo
©francetvinfo
C'est dans la nuit que la cour de cassation de Paris se prononcera sur l'avenir politique de Gaston Flosse. Condamné en appel dans l'affaire dite "des emplois fictifs" à 4 ans de prison avec sursis, 15 millions d'amende et 3 ans de privation de droits civique. 
En clair, Gaston Flosse risque de ne plus être Président demain matin, mercredi 23 juillet. Le reportage de nos confrères d'Outremer 1ère.
Gaston Flosse risque de ne plus être Président demain matin, mercredi 23 juillet.

Que risque Gaston Flosse : les deux scénarios possibles

Le président de l'Assemblée est retranché dans son mutisme à l'instar du camp orange. Pas question de commenter l'actualité judiciaire du Président. Seul son avocat, maitre Quinquis nous a confié les deux cas de figure auxquels il s'attend demain matin.
Reportage de Jeanne PHANARIOTIS et Patrick TSING TSING.

Y-a-t-il uniquement deux cas de figures, ou existe-t-il d'autres scénarios ? L'analyse d'Olivier Gelin

Y-a-t-il uniquement deux cas de figures, ou existe-t-il d'autres scénarios ?

Suite à sa garde à vue d'hier, Gaston Flosse est convoqué le 20 août prochain dans le bureau du juge d'instruction. À l'issue de ce rendez-vous, l'immunité de Gaston Flosse étant levée, le magistrat peut demander son placement en détention provisoire ou sous contrôle judiciaire.
Le magistrat peut aussi décider de le laisser totalement libre de ses mouvements.
Selon nos informations, hier, lundi 21 juillet, Gaston Flosse n'a pas été entendu comme simple témoin par les enquêteurs de la Brigade de Recherche de la Gendarmerie, mais bien en tant que suspect dans l'affaire de l'attribution du marché de la construction du centre hospitalier, puisqu'il était placé sous le régime de la garde à vue et qu'il était accompagné de son avocat.
Publicité