Cocaïne et cannabis dans une voiture du Vatican interceptée en Savoie

insolite
Drogue cocaïne
©DR
Une importante quantité de drogue a été interceptée en Savoie par la douane dans une voiture diplomatique immatriculée au Vatican et appartenant à un cardinal argentin, mais le Saint-Siège a assuré mardi ne pas être concerné par cette affaire.
Quatre kilos de cocaïne et environ 200 grammes de cannabis ont été saisis dimanche à l'occasion d'un contrôle routier au péage de Chambéry dans cette Ford portant une plaque diplomatique du Vatican, selon une source judiciaire qui confirmait des informations de RTL.
A son bord se trouvaient deux Italiens âgés de 30 et 41 ans, qui ont été interpellés et placés en garde à vue. Celle-ci a été portée mardi à 96 heures, les deux hommes devant être déférés jeudi matin au parquet de Chambéry pour être présentés à un juge d'instruction, une information judiciaire devant être ouverte pour trafic de stupéfiants. La drogue se trouvait dans des sacs et bagages, selon une source proche de l'enquête.
              
Les deux suspects ne possédant pas de passeport diplomatique, rien ne permet à ce stade de mettre en cause le Vatican, a-t-on souligné de source judiciaire. Aucun employé ou membre du petit État n'est directement impliqué dans cette affaire, a renchéri mardi le Vatican, selon l'agence I.Media spécialisée sur le Saint-Siège. Ce dernier a confirmé que la voiture interceptée appartient au cardinal argentin Jorge Mejia, 91 ans, bibliothécaire émérite du Saint-Siège, précisant que celui-ci, parti à la retraite en 2003, est actuellement alité après avoir été victime d'un infarctus. Deux jours après son élection, le 15 mars 2013, le pape François avait d'ailleurs rendu visite à son compatriote dans une clinique romaine.
              
Selon RTL, le secrétaire particulier du cardinal aurait confié la voiture quelques jours plus tôt aux deux Italiens pour la faire réviser. Ces derniers en auraient profité pour faire un aller-retour vers l'Espagne et y acheter la drogue, pensant que personne ne les arrêterait avec une plaque diplomatique.
Ce scénario n'est pas établi, selon une source judiciaire. La police judiciaire de Lyon a été chargée de l'enquête par le parquet de Chambéry.
En janvier dernier à l'aéroport international de Leipzig, les douanes allemandes avaient saisi un paquet contenant 340 grammes de cocaïne. La drogue, postée d'un pays d'Amérique du Sud, avait été versée sous forme liquide dans des préservatifs placés dans le paquet adressé au centre principal de la poste vaticane.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live