Gaston Flosse dénonce un acharnement judiciaire

gaston flosse
Gaston Flosse dénonce un acharnement judiciaire
Gaston Flosse dénonce un acharnement judiciaire ©Polynesie1ere
Après avoir été mis en examen jeudi pour recel et complicité de détournement de biens publics dans l’affaire de la vaisselle de la  présidence, Gaston Flosse a de nouveau été auditionné dans une toute autre affaire vendredi.
 La section de recherche de la gendarmerie l’a entendu, sans qu’il soit placé en garde à vue, dans le cadre de l'affaire dite des écoutes. La justice lui reproche d'avoir engagé à partir de 1997 de tierces personnes pour effectuer des filatures de ses adversaires politiques.

Selon le parquet, le statut de président du gouvernement ne l’autorisait pas à embaucher des détectives privés.  Gaston Flosse avait déjà dans cette affaire été mis en examen pour atteinte à la vie privée. Dans l’entourage de l’ancien président on s'interroge quant aux objectifs de ces différentes auditions depuis trois jours. 

L’avocat François Quinquis et son client se disent excédés par ce qu’ils considèrent être de l’acharnement judiciaire.
Gaston Flosse dénonce un acharnement judiciaire

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live