Un préservatif capable de repérer des maladies sexuellement transmissibles

santé
Un préservatif capable de repérer des maladies sexuellement transmissibles
Des préservatifs qui détectent les infections sexuellement transmissibles ©GOOGLE IMAGE
Trois étudiants britanniques ont mis au point de nouveaux préservatifs qui changent de couleur au contact d’une maladie sexuellement transmissible.
C'est e modèle S.T.EYE,  une contraction de deux termes : STI (en anglais, infections sexuellement transmissibles) et eye, l’œil, qui rappelle que ce préservatif est un appel à la vigilance.
Ce petit miracle est rendu possible grâce à la présence d'anticorps implantées sur le latex qui compose le préservatif et qui changent de couleur en fonction des antigènes repérés.

4 couleurs pour 4 maladies


Les trois jeunes hommes, Muaz Nawaz (13 ans), Daanyaal Ali (14 ans) et Chirag Shah (14 ans), sont des étudiants de l'Isaac Newton Academy (Royaume-Uni). Ils ont présenté ce projet lors du trophée TeenTech, un concours réservé aux adolescents et orienté vers les nouvelles technologies. Et ils l'ont remporté.
Ce préservatif est capable de repérer plusieurs infections sexuellement transmissibles. Selon les créateurs, il doit virer au vert pour le chlamydia, au jaune pour l’herpès, au violet pour le papillomavirus et au bleu pour la syphilis. Des tests supplémentaires devraient prochainement être réalisés pour apprécier la fiabilité de ce test.



Test à domicile


« Nous avons crée S.T.EYE comme étant la nouvelle génération de dépistage. Nous souhaitions que les utilisateurs soient rassurés, mais qu’ils soient également plus responsables », explique Daanyaal Ali. Ce préservatif est révolutionnaire, car il n’oblige pas à se déplacer pour faire ce test ; on peut maintenant le faire à domicile ».

Selon les trois étudiants, de nombreuses entreprises seraient déjà dans les starting blocks pour produire à grande échelle ces préservatifs. En attendant, les jeunes prodiges pourront profiter des 1 500 euros remportés grâce au concours. Ils présenteront également leur invention à Buckingham Palace.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live