Perquisition en cours à la TEP

justice
TEP
Image d'illustration ©D.R.
Les locaux de la société Transport d'Electricité en Polynésie (TEP) font en cette fin de matinée de vendredi l'objet d'une perquisition dans le cadre d'une enquête préliminaire qui concerne un délit de favoritisme.
L'enquête vise Bruno Marty, le Président du Conseil d'Administration de la TEP. La justice cherche à savoir s'il y a eu du favoritisme dans un marché passé entre la TEP et la SPRES (entreprise de travaux publics). En effet, Bruno Marty est un ancien dirigeant de la SPRES. L'enquête, de source proche du dossier, s'intéresse en particulier à la réalisation de tranchées entre Papeete et Arue, il y a 3 ans, pour un montant de 170 Millions de FCP. Plus de détails à suivre