71 cas de Covid-19 recensés et de nouvelles mesures mises en place

coronavirus
Point presse covid-19
Le gouvernement et le haut commissariat se sont réunis mardi 11 août après midi à la présidence pour un nouveau point de situation concernant l'avancement du virus en Polynésie. Le Haut commissaire a qualifié les comportements de certains établissements d' "inadmissibles et irresponsables".
 
Le gouvernement et le Haut-commissariat ont dressé en commun un point de situation sur le nombre de cas de Covid-19 qui s'élève à 71 à ce jour et qui devrait continuer à augmenter.

Pour faire face à la situation sanitaire "préoccupante mais qui n'est pas irréversible" a précisé Dominique Sorain le Haut-commissaire, les autorités ont annoncé vouloir porter leurs efforts sur deux axes principaux : fermer les deux clusters qui découlent de la fameuse soirée du 31 juillet et renforcer l'application des gestes barrière. Le bureau de veille sanitaire a effectué 850 tests entre samedi et dimanche

Des mesures restrictives ont également été prises :
 
  • Les rassemblements de plus de 50 personnes sur la voie publique seront soumis à une déclaration préalable auprès de la mairie. 
  • Les discothèques et les boîtes de nuit seront fermées. 
  • Le port du masque devient obligatoire dans tous les commerces de Polynésie ainsi que dans les transports publics.
  • La distanciation entre les tables doit être respectée dans les lieux de restauration.
Le non-respect de cette dernière mesure est passible d'une amende de 89 000 cfp.

Ces obligations sont valables pour les 14 prochains jours et reconductibles si nécessaire. 

"Ce n'est pas de la faute des touristes" a souligné le Président de la Polynésie française, avant de marteler que "le problème était le manque de responsabilité de certains". Edouard Fritch a précisé également que des sanctions allaient être prises contre les établissements concernés et les personnes à l'origine des clusters

Par ailleurs, Edouard Fritch a confirmé que tous les personnels des établissements scolaires doivent porter le masque ainsi que tous les élèves à partir de la 6e.

Le Président de la Polynésie française a enfin tenté de rassurer les parents d'élèves et les élèves en rappellant que les personnels arrivés de métropole seront tous testés deux fois et qu'ils ne rejoindront pas les établissements scolaires tant que leurs tests n'auront pas été constatés négatifs

L'allocution d'Edouard Fritch :

L'allocution d'Edouard Fritch

Déclaration de Dominique Sorain :

Déclaration du Haut commissaire :

Les Outre-mer en continu
Accéder au live