Bora Bora, les pêcheurs demandent de l’aide

pêche tahiti
Bora Bora, les pêcheurs demandent de l’aide
©polynesie.la1ère
Une trentaine de pêcheurs de Bora Bora et de Raiatea se sont réunis en coopérative. Ils demandent un geste pour les aider à obtenir le brevet de capitaine de pêche côtière pour tous les propriétaires de « poti marara ». Un diplôme qui coute 260000 francs.


 

Trop cher diplôme


Comment payer une formation qui coute près de 260 000 Francs, et qui s'obtient via après 4 mois à Tahiti. C’est bien le problème posé par une trentaine de pêcheurs des Raromatai. Sans compter les frais personnels consacrés au séjour à Tahiti.
Pourtant ce brevet de capitaine de pêche côtière est désormais obligatoire. Il est exigé par la réglementation polynésienne.

Les pêcheurs réunis en coopérative se sont rassemblés hier mardi 08 septembre pour interpeller le pays sur ce problème. Leur présidente Maiana Watanabe espère en tout cas, être entendue. Beaucoup de ces pêcheurs sont des jeunes souvent sans formation et sans travail qui ont trouvé un moyen de subsistance dans la pêche.

On demande à avoir une formation ici (à Bora Bora) pour pouvoir aider tous ces pêcheurs     

Maiana  Watanabe, Présidente de la coopérative  «Tereia»

La présidente de la coopérative des pécheurs se déplacera sur Tahiti dans l’intention de solliciter auprès des instances du Pays, dont le SEFI, la gratuité du BCPC pour tous ces pêcheurs.
 
Maiana Watanabe au micro de Rosana Maihota :
©polynesie

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live