L’obligation vaccinale ne fait pas l’unanimité chez les chauffeurs de taxi de Bora Bora

coronavirus bora-bora
L’obligation vaccinale ne fait pas l’unanimité chez les chauffeurs de taxi de Bora Bora
L’obligation vaccinale ne fait pas l’unanimité chez les chauffeurs de taxi de Bora Bora ©Polynesie La1ere
Les très nombreux prestataires de service concernés par l’obligation vaccinale doivent se mettre en règle d’ici au 23 octobre.

L’arrêté relatif à l'obligation vaccinale a été publié le 26 août au Journal Officiel de la Polynésie française. Il concerne de nombreuses professions amenées à exercer au contact de la population.  La vaccination sera  obligatoire pour celles-ci à partir du 23 octobre.

Les contrevenants s’exposeront alors à une amende de 175 000 cfp. Les chauffeurs de taxis font partie des personnes concernées.  

A Bora Bora, si certains n'ont pas attendu la loi pour se faire vacciner, d'autres restent encore sceptiques et regrettent que cette obligation juridique devienne un impératif pour pouvoir exercer leur activité professionnelle.