Continuité territoriale : 25 passagers et 1 300 kits de prélèvements

coronavirus tahiti
arrivée fret médical
Le service des douanes examine les colis arrivés par le vol de la continuité territoriale. ©MARUKI DURY/POLYNESIE LA 1ère
Le deuxième vol de continuité territoriale est arrivé ce jeudi 23 avril, vers 3h30 avec, à bord, 25 passagers et 120m3 de fret médical. Il y a notamment un millier de tests qui permettront de dépister en nombre.
Le deuxième vol de la continuité territoriale est arrivé ce jeudi 23 avril, vers 3h30, à l'aéroport de Tahiti Faa'a avec, à bord, du fret médical et du fret réfrigéré.
 

25 évasanés de retour

25 passagers évasanés en fin de traitement ont également pu revenir. S'ils devaient être 33 initialement, 6 d'entre eux n'ont pas pu embarquer car dépistés positifs au Covid-19 et deux pour des problèmes de papiers d'identité.
Ils vont maintenant rester confinés pendant 3 semaines dans un centre d'hébergement dédié, à Punaauia. Au bout de 14 jours, ils seront de nouveau testés.
Sur chaque vol de continuité territoriale, une trentaine de places est réservée aux passagers. La priorité est donnée dans un premier temps aux évasanés en fin de traitement. Il sont encore entre 30 et 50, accompagnateurs compris, en métropole.
Eric Requet, secrétaire général du Haut-commissariat a rappelé que "la priorité reste le fret médical pour soigner la population, compte tenu de l'isolement de la Polynésie". Concernant les autres résidents bloqués en métropole, ce sera "au cas par cas". La délégation de la Polynésie à Paris a recensé entre 300 et 400 résidents bloqués. Eric Requet s'est voulu rassurant concernant les étudiants : "les bourses continuent d'être versées et les logements sont pris en charge par les CROUS."

Pour l'heure, il n'est pas possible de faire revenir davantage de passagers du fait du problème de vols, mais également ensuite du confinement sur place et du suivi sanitaire.
 

1 300 kits de prélèvements et des masques

Sur ce vol surtout, 120 m3 de fret médical, dont un peu moins de 1300 kits de prélèvements. Cela permettra d'assurer 150 dépistages par jour et donc de suivre l'objectif du Pays de dépister plus largement.
Egalement très attendus, 52 000 masques FFP2. Plusieurs millions de masques chirurgicaux sont déjà sur le territoire, mais ils restent stockés en attendant que leurs conditions d'usage soient définies par les autorités, notamment après la date du 29 avril, lorsque le port du masque devra être précisé.

L'Etat décide de ce qui est mis sur les vols de continuité territoriale et 80% du fret est à destination des hopitaux, des cliniques et des pharmacies.
Avec 25 tonnes de fret possible par vol, la priorité est donnée au fret médical et pharmaceutique, à raison de trois vols par mois. "Une capacité sous tension," reconnaît Eric Requet, "donc la totalité du fret prioritaire que nous souhaiterions embarquer ne peut pas être embarquée [...] mais rien n'empêche des opérateurs privés d'affréter un autre vol pour leur fret et de payer le coût du vol auprès de la compagnie."

10 respirateurs portables doivent arriver samedi 25 avril, à bord de l'avion militaire A400M. L'avion aura également des protections individuelles pour l'hôpital, du gel et des masques pour les services d'Etat. Mais aussi du fret stratégique et six militaires de l'équipe de décontamination.
Les militaires sont pour le moment confinés en métropole. A leur arrivée en Polynésie, ils seront cantonnés en camps militaire d'où ils ne sortiront que pour leurs missions.

Se pose également la question des fonctionnaires d'Etat à relever (enseignants, gendarmes, militaires, etc.). Cela concernce plusieurs centaines, voire quelques milliers de personnes. Cela implique un confinement massif à l'arrivée en Polynésie. "C'est en cours de travail," a précisé le secrétaire général du Haut-commissariat.

Il est prévu 10 vols de continuité territoriale. Ils peuvent être décalés, mais pas augmentés. Le prochain vol est prévu lundi 27 avril, avec un retour le 2 mai.
continuité territoriale : 25 passagers et 1 300 kits de prélèvement
Les Outre-mer en continu
Accéder au live