Devinette : à qui appartenait ce chapeau ?

culture
Devinette : à qui appartenait ce chapeau ?
©MTI
Indices : il date de la fin du 19e et a fait le tour du monde ! 
Ce chapeau d’une grande finesse de tressage appartenait... à la reine Pomare ! Plus encore : ce serait elle qui l'aurait confectionné. On dit que la reine Pomare avait un gout avéré pour les couvre-chefs et le tressage. Deux autres chapeaux similaires, attribués à sa main, sont conservés dans les collections du Musée de Tahiti et des Îles.

Décoré d’un fin bouquet floral à l’avant, la petite taille de ce chapeau en fait un objet d’apparat plutôt que de protection. Le port des chapeaux et bonnets fut imposé par les missionnaires pour le culte chrétien. Celui-ci est cousu et évoque ainsi un autre type de couvre-chef dont la mode fleurit dans la seconde moitié du XIXe siècle, en France notamment : celui des canotiers qui se démocratisent chez l’homme dans un premiers temps, puis chez la femme.

Il ne semble malheureusement pas exister de portrait de la souveraine ornée de ce charmant chapeau, elle qui, à d’autres reprises, est représentée arborant couronnes de fleurs ou couvre-chef de tissu.

Ce chapeau fut offert par la reine Pomare à François-Emile Atger, qui, avec son beau-père Thomas Arbousset, furent les deux premiers pasteurs français de la Société des Missions Evangéliques de Paris à arriver à Tahiti en 1863. Atger reçut ce cadeau lorsqu’il quitta Tahiti avec sa famille en avril 1870 sur la frégate Isis. Le chapeau fut transmis à la fille de François-Emile Atger, puis à son petit-fils, Henri Clavier, professeur de dogmatique à l’université de Strasbourg et auteur du livre : « Thomas Arbousset, pionnier », lequel ouvrage est un récit du séjour de ce dernier au Lesotho (Afrique Australe) puis à Tahiti. Ses descendants décidèrent d’offrir ce chapeau au Musée de Tahiti et des Iles en témoignage des liens de confiance et d’amitié qui avaient été établis. 
 

Découvrez quelques oeuvres phares des collections du Musée de Tahiti sur leur site museetahiti.pf. L'établissement a rouvert ses portes aux visiteurs depuis le 13 mai. 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live