L'invité café : Christophe Guardia - 13/01/2021

L'invité café du mercredi 13 janvier est Christophe Guardia, co-président du conseil des professionnels de l’hôtellerie.

  • Polynésie la 1ère (MEL : IB)
  • Publié le , mis à jour le

L'année 2020 dans l'hôtellerie en Polynésie, comme partout ailleurs, a été "inimaginable", admet Christophe Guardia. Les hôtels ont fermé 4 mois, mais ont pu rouvrir de façon "courageuse et unique" depuis le 15 juillet.

"Le secteur a perdu 50% de ses revenus entre juillet et décembre. C'est catastrophique mais c'est un moindre mal comparé à d'autres destinations qui sont toujours fermées".

Suite à la crise sanitaire, 5 hôtels ont fermé en Polynésie : 3 à Bora Bora, 1 à Moorea et 1 à Tahiti. "Mais dans tous les hôtels qui sont restés en activité, il n'y a pas eu de licenciement. Les aides du Pays ont permis de tenir et de sauver les emplois".

Quelles sont les perspectives pour 2021 ?

"On n'a aucune visibilité. On dépend de tellement de faits extérieurs. Nos deux lueurs d'espoir sont le vaccin, qui va permettre aux gens de circuler plus facilement. Mais aussi le potentiel de notre destination, dont l'attrait, plus qu'intact, a été renforcé par cette crise. C'est une destination qui permet de se recentrer sur soi et c'est ce que les gens recherchent aujourd'hui". 

Christophe Guardia

 

Christophe Guardia est interrogé en direct par Ibrahim Ahmed Hazi :

L'invité café du mercredi 13 janvier est Christophe Guardia, co-président du conseil des professionnels de l’hôtellerie.  - 

 

Tahiti Informations

Alerte infos polynesie tahiti

LES HORAIRES :


CINEMAS DE TAHITI :

 
INFOS PRATIQUES :

 

vos programmes tv