L'invité café : Florent Venayre - 07/09/2020

L'invité café du lundi 7 septembre est Florent Venayre, maître de conférences en Sciences Économiques à l'Université de la Polynésie française et économiste.

© Polynésie la 1ère
© Polynésie la 1ère
  • Polynésie la 1ère ; SD
  • Publié le , mis à jour le
Le gouvernement a présenté mardi 1er septembre son plan de relance intitulé "Cap 2025". Il est basé sur deux axes principaux, soutenir l’emploi et renforcer la solidarité.
Le pays se donne 5 ans pour rebâtir l’économie de la Polynésie française.

Le moral va être compliqué car les perspectives ne sont pas roses pour longtemps. Le plan de relance du Pays était nécessaire dans un esprit de soutien immédiat aux difficultés qui sont liées à la crise. C'est un plan de relance qui est ambitieux car il prévoit de se relever sur cinq ans, ce qui paraît relativement court comme échéance (...) Il faut soutenir l'activité et en espérant d'avoir des jours meilleurs dont on ne sait pas exactement quand est-ce qu'ils vont arriver... puisque cela dépend de la situation sanitaire et des mesures prises des pays étrangers...

100 milliards de PIB, c'est quelque chose de considérable ! Cela représente 15% du PIB polynésien (...) Il y a des secteurs d'activités plus touchés comme par exemple le tourisme et la perliculture. L'économie est quelque chose de systémique et circulaire c'est à dire que lorsque l'on met à mal une ou plusieurs activités il y a automatiquement des répercussions sur les autres secteurs à plus ou moins long terme(...) On ne peut pas faire une analyse économique dichotomique, tout doit être pris ensemble.

Pour sortir du sinistre économique, il faut l'appui de la commande publique pour donner confiance aux privés comme par exemple les projets travaux du BTP (...) Avant la crise, le Pays avait un taux d'endettement faible de l'ordre de 15% mais voilà la crise sanitaire est présente. Il faut faire plus d'efforts dans cette période d'extension et ce qui permettra en période de dépression de constituer cet endettement.

La crise économique provoquée par le coronavirus est un choc déclenché par le confinement et la fermeture des frontières. Aujourd'hui, on essaye de relancer la machine sauf que le mécanisme a été déséquilibré(...) L'idée est de recontacter les marchés touristiques et de réouvrir les frontières. La reconstruction va être progressive... ça va être long et il faut donc éviter les freins inutiles.


Ce lundi 7 septembre, Florent s’est exprimé dans l'invité café sur les conséquences de cette grève générale sur l’économie polynésienne et des perspectives du plan de relance du gouvernement.

Florent Venayre, économiste répond aux questions de Ibrahim Ahmed Hazi :
Tahiti Informations

Alerte infos polynesie tahiti

LES HORAIRES :


CINEMAS DE TAHITI :

 
INFOS PRATIQUES :

 

vos programmes tv