L'invitée café : Véronique Mercadal - 23/04/2021

L'invitée café de vendredi 23 avril 2021 est  Véronique Mercadal, directrice adjointe des solidarités, de la famille et de l'égalité.

© Polynésie la 1ère
© Polynésie la 1ère
  • Polynésie la 1ère ; Mereini Gamblin
  • Publié le

Où en est la condition féminine dans le Pacifique ?  Les conférences triennales, qui se tiendront de lundi à mercredi prochains, visent à faire un bilan complet et s’accorder sur de nouvelles résolutions en faveur de l’émancipation des femmes du Pacifique.

22 pays, soit plus de 1000 personnes, sont conviés aux séances à distance via une application. Les différentes expériences selon les zones géographiques vont enrichir les échanges. Une centaine de personnes y assisteront en présentiel, dans la salle de conférence de l’hôtel Le Tahiti à Arue, uniquement sur invitation. « Le monde associatif est très largement représenté, parce-que ce sont des gens de terrain : leur expérience est fort intéressante », assure Véronique Mercadal.  

"On s'aperçoit que la femme dans le Pacifique est peu représentée"


Trois thèmes seront abordés. En priorité, malheureusement, « la violence liée au genre, qui suscite le plus d’interrogations, comme nous l’avons vu dans nos consultations effectuées au mois de mars. C’est un sujet qui préoccupe et pour lequel il y a encore beaucoup à faire ». La directrice adjointe des solidarités, de la famille et de l'égalité donne également des précisions concernant un sujet plus surprenant – celui de « la place de la femme dans le changement climatique et le développement durable, la place de la femme dans les instances décisionnelles. On s’aperçoit, avec les chiffres, que la femme dans le Pacifique est peu représentée. Ensuite, nous recherchons en quoi le changement climatique impacte davantage les femmes. »  

Les résolutions émanant de cette conférence triennale seront présentées à la réunion ministérielle du 3 mai, à la présidence. Les décisions prises oeuvreront à combattre les lois discriminatoires.

L’émancipation de la femme nécessite la suppression d’obstacles comme les normes culturelles ou sociales. C’est vrai que ce sont des processus qui sont longs, qui demandent beaucoup d’énergies. Nous nous attachons à atteindre ces objectifs.

Véronique Mercadal


Les ministres engagent leur pays à faire progresser la condition féminine, suivis de près par la communauté du Pacifique.

Véronique Mercadal est interrogée en direct par Ibrahim Ahmed Hazi : 

 

Tahiti Informations

Alerte infos polynesie tahiti

LES HORAIRES :


CINEMAS DE TAHITI :

 
INFOS PRATIQUES :

 

vos programmes tv