Le plus de l'info

Du lundi au vendredi à 7h10, puis en podcast. 

Le plus de l'info

Déclarations du colonel Caudrelier sur les dangers du pakalolo, de l’ice au du trafic de stupéfiants qui menacent la Polynésie - 01/02/2017

Une actualité locale ou nationale décryptée à la loupe par Maruki Dury. Du lundi au vendredi à 7h10.

  • Polynésie 1ère
  • Publié le
Le Plus de l’info s’intéresse aujourd’hui aux déclarations du colonel Caudrelier la semaine dernière qui ont fait couler beaucoup d’encre Maruki. C’était ce vendredi, à la paroisse du Sacré cœur à Arue à l’occasion de la célébration annuelle de la Sainte-Geneviève, la patronne des gendarmes.
 
Alors le colonel Pierre Caudrelier, c’est le commandant de la gendarmerie en Polynésie française.  Vendredi 27 janvier 2017, le colonel Pierre Caudrelier, commandant la gendarmerie en Polynésie française, lance un appel vibrant face aux dangers du pakalolo et de l’ice et du trafic de stupéfiants qui menacent de plus en plus la Polynésie.

Dans un discours, le colonel a donné un grand coup dans la fourmilière. Il s'est exprimé auprès des confrères de Tahiti Infos où a insisté sur la délinquance en Polynésie, qui selon lui, s’intensifie. La jeunesse est délaissée, les violences sexuelles sont toujours d’actualité, la consommation et la banalisation des drogues augmentent et l’alcool est omniprésent.
 
Mais le 1er gendarme de Polynésie ne s’est pas arrêté là dans ses déclarations. Selon lui, le marché du pakalolo alimente un autre marché… celui de la Ice, qui gangrène notre Fenua. Selon lui, plusieurs dizaines de kilos sont importées chaque année en Polynésie… et les fonds récoltés grâce au cannabis sont réinvestis pour de la Ice. 
 
Alors ce que dénonce le colonel Caudrelier, c’est la passivité de tous par rapport à ce trafic souterrain. « La Polynésie est un village où tout le monde sait tout sur tout le monde » a-t-il déclaré, mais personne ne dit rien. Du coup, sa vision est pessimiste, et ça va encore plus loin, car selon lui, il y aurait même de la corruption.
 
Les banques locales et les concessionnaires automobiles sont particulièrement visés par les propos du commandant de gendarmerie, qui selon lui, blanchissent l’argent du trafic. Mais ces derniers, ont immédiatement démenti ces propos en avançant que les grosse sommes d’argent en liquide ne sont jamais encaissées sans justificatifs.
 
En tout cas, le colonel Pierre Caudrelier a lancé un message d’alerte aux Polynésiens, avec un franc parler. Il a souligné que « l’action de la gendarmerie a atteint ses limites » en Polynésie et que la situation pourrait s’aggraver. A quelques mois de la fin de sa mission, le Colonel Caudrelier a parlé sans langue de bois et c’est assez rare pour être souligné.



Retrouvez toute l'actu de votre émission sur : http://la1ere.francetvinfo.fr/polynesie/emissions-radio/le-plus-de-l-info
Tahiti Informations

Alerte infos polynesie tahiti

LES HORAIRES :


CINEMAS DE TAHITI :

 
INFOS PRATIQUES :

 

vos programmes tv