publicité

Le plus de l'info

Du lundi au vendredi à 7h10, puis en podcast. 

Le plus de l'info

Les îles artificielles : vrai projet ou délire futuriste ? - 01/12/2016

Une actualité locale ou nationale décryptée à la loupe par Alexandre Le Quéré. Du lundi au vendredi à 7h10.

  • Polynésie 1ère
  • Publié le
Tahiti infos en parle en longueur ce matin… La Polynésie accueillera-t-elle la première cité-Etat flottante ?
Alors pourquoi cette question ? Parce qu’hier, le conseil des ministres a très officiellement mandaté Edouard Fritch pour signer un protocole d’entente avec Seasteading institute… C’est une ONG américaine, une organisation non gouvernementale, qui ambitionne de créer des îles artificielles, ou des villes flottantes si vous préférez.
L’idée n’est pas tout à fait neuve. Elle date de 2008. Patri Friedman, qui est le petit fils de l’économiste libéral Milton Friedman, monte ce projet. Il croit que l’avenir de l’humanité va se jouer dans des cités ultra modernes, libres de toutes contraintes liées aux Etats et situées en mer.
Le but, c’est que sur ces îles se créent des centaines, des milliers de projets du type start up. Sans payer de taxe, d’impôt, sans avoir de comptes à rendre à tel ou tel gouvernement, bref, un paradis pour militant libéral, une arche de Noé à la sauce Wall Street…
Le Seasteading Institute n’est pas qu’un doux rêve de geek californien. C’est un projet économique soutenu notamment par le fondateur de Paypal, une société américaine spécialisée dans les transferts d’argent sur internet. Le problème, c’est que Seasteading Institute a essuyé de nombreux échecs depuis sa création. La création d’une sorte de gros paquebot au large de San  Francisco, ça n’a pas marché…
Une implantation au Honduras, ça n’a pas marché… Maintenant, la Polynésie française, pour un projet de l’ordre de 4 à 6 milliards de francs.
 
Pourquoi la Polynésie ? Parce que ses eaux sont calmes, pas trop de cyclones, parce qu’on a ici des compétences, un bon système de santé… Bref, peu de risques !
Maintenant, reste à voir si la Polynésie française peut et veut vraiment laisser carte blanche à ce projet américain, projet qui a besoin d’une zone franche, un espace sans taxe ! Et puis il y a une autre question : la position de la population. Cette île artificielle ne sera pas construite au beau milieu de nulle part, elle le sera sans doute dans un lagon ou à proximité d’un lagon… Avec tout les chamboulements que ça pourrait introduire !
 
Récemment, à Bali, en Indonésie, les gens ont dit non à la construction d’une île artificielle…
Une île comme à Dubaï, dédiée au tourisme… Les Balinais craignaient un désastre écologique et des risques d’inondation. On imagine que les ingénieurs de Seasteading ont des réponses à ces questions écologiques, il n’empêche que ce projet un peu fou laisse sceptique et créera le débat… comme le Mahana Beach !

Le plus de l'info - Les îles artificielles : vrai projet ou délire futuriste ? - 01/12/2016

Retrouvez toute l'actu de votre émission sur : http://la1ere.francetvinfo.fr/polynesie/emissions-radio/le-plus-de-l-info
Tahiti Informations

LES HORAIRES :


CINEMAS DE TAHITI :

 
INFOS PRATIQUES :

 

Les infos video en tahitien 

Utlisez le menu en haut ( à gauche)

publicité
vos programmes tv
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play