Ara ora

Un lundi sur cinq à 19h30.

Ara ora

[REPLAY] Bien vivre avec la maladie

Mercredi 10 mars à 19h30, Ara Ora aborde la délicate question des personnes à risques en cette période de pandémie. Stella Taaroamea reçoit Oscar Temaru. Ensemble ils évoqueront le sujet des pathologies lourdes et les bonnes pratiques pour se préserver de ce fléau.

© Polynésie La 1ère
© Polynésie La 1ère
  • Polynésie La 1ère
  • Publié le , mis à jour le

"Bien vivre sa maladie", une philosophie à adopter ! 

Ara Ora aborde sa rentrée 2021 avec cette thématique «Ora maita’i e te ma’i » à l’heure où la situation sanitaire mondiale s’aggrave. La pandémie liée au nouveau « coronavirus » est de plus en plus critique : 136 000 nouveaux cas en une journée, plus de 400 000 morts et plus de 7 millions d’infections (diagnostiqués officiellement dans 196 pays).

La vigilance reste le maître mot pour la Polynésie qui enregistre plus de 120 morts depuis 2020, et une trentaine de cas par jour. La campagne de vaccination est lancée depuis le 18 janvier à Tahiti. Face à cette situation, les plus vulnérables sont gagnés par l’angoisse !

Comment nos polynésiens malades peuvent-ils faire face à des pathologies de longue durée en cette période de crise sanitaire mondiale ?

C’est l’investigation menée par l’équipe de tournage de ARA ORA qui met le focus sur les malades touchées par les conséquences du diabète, un fléau qui ne cesse d’augmenter : 1 personne sur 5 est atteinte de diabète sur le Fenua depuis 2017, soit  22% de polynésiens, soit plus de 45 000 personnes.

Les conséquences du diabète déclenchent de graves problèmes de santé .

Ces complications conditionnent la vie de ces malades, et bien souvent, la volonté exprimée par le malade va à l’encontre des recommandations médicales visant à la guérison ou le soulagement de la douleur. Il y a une incompatibilité entre le besoin d’autonomie du patient et la nécessité vitale de soins prodigués par le corps médical. Comment arbitrer ces situations ?

Aider le patient à vivre mieux en devenant acteur de son traitement, lutter contre le surpoids grâce à des méthodes thérapeutiques douces proposées par le centre « Ora Ora » et « Dial’isis », une des clefs pour apprendre à « bien vivre avec la maladie ».

Le jeûne thérapeutique qui a prouvé ses effets positifs sur la santé, dans les années 60 à 90 , sera également au cœur de Ara ORA, réalisé par Stella TAAROAMEA, Patita SAVEA, Aumiti KIMITETE et Fent TETUAMANUHIRI.

Mercredi 10 mars à 19H30, un débat suivra ce magazine de santé avec deux invités : Oscar Temaru, adepte du jeûne thérapeutique et un professionnel de santé.

 

LE REPLAY

 

Tahiti Informations

Alerte infos polynesie tahiti

LES HORAIRES :


CINEMAS DE TAHITI :

 
INFOS PRATIQUES :

 

vos programmes tv