publicité

Clips locaux

Du lundi au vendredi à 5h55, 11h10 et 15h30.

Clips locaux

"Tuane" le nouveau morceau de Pepena & de Poiti du groupe Takanini

Polynésie 1ère a le plaisir de diffuser "Tuane", le nouveau clip de Pepena et Poiti du groupe Takanini. Une mélodie entraînante, un clip maitrisé et des paroles engagées autour des valeurs telles que la famille, la culture ou encore l'amitié. Virginie Tetoofa, productrice du clip, nous en dit plus.

Tuane, le nouveau clip de Pepena © Virginie Tetoofa & Pepena
© Virginie Tetoofa & Pepena Tuane, le nouveau clip de Pepena
  • Par Polynésie 1ère
  • Publié le , mis à jour le
A partir de ce lundi 27 mars 2017, Polynésie 1ère diffuse à la télévision le clip "Tuane". Né du duo entre le groupe Pepena et Poiti du groupe Takanini, le morceau traite de plusieurs sujets chers aux artistes. Ainsi, la famille (Tuane signifie "frère"), la conservation de la culture polynésienne ou encore l'isolement sont au cœur de ce nouveau clip.


Virginie Tetoofa, productrice du clip, a répondu à quelques questions.

Le clip parle de deux frères, l’un vit aux Marquises, l’autre à Tahiti. Vous vouliez exprimer une dualité entre les environnements des deux enfants ? Pourquoi avoir choisi ces deux destinations ?

A l’origine, c’est l’auteur compositeur du morceau, Teiki Curet (ndlr : le percutionniste de Pepena), qui a décidé de traiter de cette dualité dans le clip, ensuite les autres membres ont ajouté leurs influences au texte. Il y a bien cette dualité entre la vie à Tahiti, une vie moderne où les enfants peuvent être laissés seuls. Alors qu’au contraire, aux îles Marquises, le sens de la communauté est plus présent. C’était très clair dans les paroles d’origine, l’enfant marquisien vit en pleine nature mais en même temps est curieux de ce qu’il se passe ailleurs. Idem pour l’enfant à Tahiti, que se passerait-il s’il « revenait à la source » ? C’est cette dualité que l’on a essayé d’exprimer dans le clip.
© Virginie Tetoofa & Pepena
© Virginie Tetoofa & Pepena

Les deux enfants jouent avec un cerf-volant... L’objet représenterait donc le rêve ?

Dans les légendes polynésiennes, par exemple celle de Pipiri-ma, ou bien dans les tableaux de Bobby Holcomb, le cerf-volant est symbole de liberté, de voyage, d'une quête de l'ailleurs. Dans le clip, il y a aussi le graffiti des artistes Charles & Janine Williams, qui représente des monarques (ndlr : le monarque est un oiseau endémique en voie de disparition) ! Cette fresque illustre, métaphoriquement, la culture polynésienne en voie de disparition.

Dans le clip, est-ce que les chanteurs de Takanini et de Pepena sont censés être les jeunes frères devenus adultes ?

A la base, c’était censé être l'idée. Il faut savoir que Raimana, le chanteur de Pepena est lui aussi marquisien, il vient de Ua Pou mais a grandi à Tahiti et Poiti est né à Nuku Hiva et continue d’y vivre. Dans le texte original, ils étaient de vrais frères mais par la suite ils se sont transformés en « frères de cœur ». Des amis d’enfance qui ont vécu ensemble aux Marquises, comme le suggère la scène finale du clip qui se déroule dans les années 2012, où l’on voit les deux enfants en train de jouer.
Les "frères de cœur" du clip © Virginie Tetoofa & Pepena
© Virginie Tetoofa & Pepena Les "frères de cœur" du clip

Tu t’es occupée du montage seule ?

C’est une coréalisation avec Manu'a Vecker-Sue, qui est habituellement mon chef opérateur. Nous avons fait une série de documentaires ensemble et je voulais qu’il  passe à la réalisation. Nous étions cinq techniciens au total aux Marquises et à Tahiti, ensuite j’ai monté le clip, j’ai étalonné et Manu'a s’est occupé des effets spéciaux.

Il y a une différence d’étalonnage au niveau des deux univers, les couleurs sont beaucoup plus vives sur les plans tournés aux Marquises et inversement à Tahiti. Pourquoi ?

Pour montrer le contraste entre les deux environnements. C’est très désaturé à Tahiti et les couleurs sont telles qu'elles pour les plans aux Marquises. Cela reflète la réalité, à Papeete c’est souvent plus gris, à part les fresques de Ono’u qui donnent des touches de couleurs à la ville et font ressortir les immeubles. Aux Marquises, il y a du vert, du bleu, du jaune, il y a vraiment toutes les couleurs.

Raimana et Teiki du groupe Pepena étaient invités dans l'émission "C'est que du bonheur", pour présenter "Tuane" :

C'est que du bonheur - "Tuane" le clip de Pepena & Poeti de Takanini - 27/03/2017  -  Polynésie 1ère


Découvrez en photos le clip "Tuane"

 

Tahiti Informations

Alerte infos polynesie tahiti

LES HORAIRES :


CINEMAS DE TAHITI :

 
INFOS PRATIQUES :

 

publicité
vos programmes tv