publicité

PROGRAMMES TV, événements, nouveautés...

Suivez les grands événements et nouveautés de Polynésie La 1ère !

BLUE DEMON

Blue Demon, c'est une histoire d'amour et de lutte. Au Mexique, le catch a un nom : la Lucha Libre.  Montez sur le ring, samedi 2 févrirer à 19h20 avec Polynésie la 1ère ! 

© Televisa
© Televisa
  • Polynésie la 1ère
  • Publié le
Préparez-vous à revivre le parcours d'une des plus grandes légendes de la lutte mexicaine, un homme qui a eu du mal à transformer ses rêves en réalité et qui a trouvé l'amour sans y penser. 

C'est l'histoire d'Alejandro Muñoz Moreno, l'homme qui a surmonté toutes les épreuves pour devenir Blue Demon, Champion du Monde de Lutte.

Poussé par le manque d’opportunités qui s’offrent à lui dans son village natal, ainsi que le désir de ne pas se contenter de la simple vie à la campagne de son père. Alejandro déménage avec son oncle et sa tante à Monterrey à l’âge de 11 ans.

Des années plus tard, travaillant à la mine, il se distingue par ses talents de combattant, qui seront récompensés par le monde de la lutte et un destin de reconnaissance qui le mènera à la réussite derrière le masque de Blue Demon. Mais pour accomplir cela, il devra d’abord combattre ses peurs et se confronter à ses démons.
 

La Lucha Libre : le catch mexicain


Au Mexique, le catch a un nom : la Lucha Libre. Véritable institution dans le pays, c'est un emblème de la culture populaire. Les luchadores sont des icônes. Ils n'apparaissent jamais en public sans leur masque car leur identité doit rester secrète. Sur le ring, le but ultime est d'arracher le masque de son adversaire. Blue Demon et El Santo sont les plus célèbres rivaux. Ancien travailleur de la mine, Blue Demon devient dans les années 50, un champion de ce sport traditionnel. Un légende qui n'a jamais perdu son masque !
 
Pour les Mexicains, la lucha libre est bien plus qu’un spectacle, c’est un mythe, un sport, un carnaval. C’est un pan entier de la tradition culturelle populaire mexicaine. Cette variante du catch, bien qu’originaire des Etats-Unis et importée dans les années 30, a été adoptée dans la culture traditionnelle et surtout populaire.

Les luchadors (les lutteurs) sont élevés au rang de héros, voire de super héros, cultivant le mystère autour de leur identité et de leur déguisement. Malgré un incontestable statut de star, la plupart vivent dans l’humilité.

Les combats sont très rapides et moins violents, par rapport à ceux du catch américain. La Lucha Libre se distingue par son côté aérien et spectaculaire.

Pourtant, au Mexique, ces noms représentent bien plus que de simples lutteurs de catch, ce sont de vrais héros, des mythes qui ont laissé leur trace pour toujours !

Mais, ce sport (car c’est vraiment un sport) n’a rien à voir avec le catch de la WWE américaine et autres, où le seul intérêt est le show au dépit du sport. Au Mexique, les lutteurs restent mystérieux, inconnus mais très populaires. Leurs racines proviennent généralement des coins les plus pauvres du pays d’où ils émergent pour devenir un mythe. Les lutteurs (luchadores en espagnol) sont proches du peuple et bien souvent sont un exemple pour les enfants, non pas de violence mais plutôt de sport.

Bande annonce !
Teaser - Bleu Demon
Tahiti Informations

Alerte infos polynesie tahiti

LES HORAIRES :


CINEMAS DE TAHITI :

 
INFOS PRATIQUES :

 

Les infos video en tahitien 

Utlisez le menu en haut ( à gauche)

publicité
vos programmes tv
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play