PROGRAMMES TV, événements, nouveautés...

Suivez les grands événements et nouveautés de Polynésie la 1ère !

Projet Green Blood

Découvrez la suite des épisodes du projet Green Blood, une série documentaire qui met en image l’enquête internationale menée sur les scandales environnementaux dans le secteur minier. Rendez-vous, mercredi 22 avril  à 20h sur Polynésie la 1ère ! 

  • Polynésie la 1ère ; SD
  • Publié le , mis à jour le
Pour la première fois, 40 journalistes internationaux, issus d’une trentaine de médias, et membres du réseau Forbidden Stories, ont décidé de collaborer pour reprendre les enquêtes laissées inachevées par leurs confrères assassinés, menacés et emprisonnés car ils enquêtaient sur des scandales environnementaux liés au secteur minier.     

Pendant six mois, le collectif de reporters a enquêté simultanément dans trois pays, l'Inde, le Guatemala et la Tanzanie, afin de poursuivre ces histoires censurées et révéler les méthodes de cette industrie parmi les plus opaques et les plus polluantes au monde.

Filmée comme un polar, construite comme un récit feuilletonnant, la série documentaire Projet Green Blood plonge au coeur de cette investigation mondiale exclusive qui révèle le prix humain et écologique de l’industrie minière. Enquêtes sur les traces du sable, du nickel et de l'or qui sortent des mines.
 


Episode 1 
Quarante journalistes internationaux, issus d'une trentaine de médias, décident de collaborer pour reprendre les investigations laissées inachevées par leurs confrères assassinés, menacés et emprisonnés car ils enquêtaient sur des scandales environnementaux liés au secteur minier. Ils se rassemblent à Paris pour une réunion confidentielle marquant le début du Projet Green Blood. Ils décident de rouvrir l'enquête sur la mort de Jagendra Singh, un journaliste indien brûlé vif après avoir révélé les liens entre un ministre et les mafias qui contrôlent le marché du sable en Inde. Au Guatemala, ils enquêtent sur la pollution causée par la plus grande mine de nickel d'Amérique centrale.
 
Episode 2 
Un journaliste africain souhaitant rester anonyme rejoint le Projet Green Blood afin d'enquêter sur des dizaines de cas de violences et de meurtres commis par les gardes d'une mine d'or en Tanzanie. Les journalistes locaux qui ont travaillé sur le sujet jusqu'ici ont été menacés, censurés et parfois contraints à l'exil. Les journalistes du collectif confrontent le gouvernement tanzanien à ces crimes, qui n'ont jamais fait l'objet de poursuites. Au Guatemala, où la population locale se plaint de problèmes respiratoires et de maladies cutanées, les journalistes tentent de mesurer la contamination aux abords de la mine de nickel. En Inde, les reporters recueillent les récits des témoins de l'attaque contre Jagendra Singh. Quatre ans après la mort du journaliste, l'affaire va connaître un rebondissement.
 
Episode 3 
En Tanzanie, les journalistes mettent au jour les méthodes de la compagnie minière pour réduire au silence les femmes violées par des gardes. Au Guatemala, les manifestations organisées pour dénoncer la contamination environnementale sont réprimées dans le sang. Ces exactions sont étouffées jusqu'au plus haut niveau de l'Etat. En Inde, les reporters du Projet Green Blood prennent la relève de la journaliste Sandhya Ravishankar, menacée parce qu'elle a révélé un scandale impliquant des industriels très influents. Pendant plus de vingt ans, des entreprises ont exporté illégalement des millions de tonnes de minerais de sable indien vers le reste du monde
 
Episode 4
Après avoir découvert les noms de dizaines d'entreprises internationales qui ont acheté illégalement du sable provenant d'Inde, les journalistes décident d'interroger leurs dirigeants en Europe et aux Etats-Unis. Au Guatemala, l'enquête se resserre sur un juge à la réputation sulfureuse, qui tente d'empêcher le journaliste maya Carlos Choc de poursuivre son enquête sur la mine de nickel. A quelques semaines de la publication, le collectif a un objectif crucial : identifier les géants de l'électronique qui utilisent l'or de Tanzanie pour fabriquer les composants de leurs téléphones portables et de leurs tablettes. Dans les rédactions, une course contre la montre est lancée.
Tahiti Informations

Alerte infos polynesie tahiti

LES HORAIRES :


CINEMAS DE TAHITI :

 
INFOS PRATIQUES :

 

vos programmes tv